Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Doucet
Audio fil du mardi 2 octobre 2018

Un premier livre en langue wolastoqey chez Bouton d’or Acadie

Publié le

De gauche à droite :
Imelda Perley ainée Wolastoquiyik et traductrice,  Billy Polchies qui incarne le grand-papa et sa petite fille  Ava Polchies, qui incarne Joséphine dans l'histoire
De gauche à droite : Imelda Perley ainée Wolastoquiyik et traductrice, Billy Polchies qui incarne le grand-papa et sa petite fille Ava Polchies, qui incarne Joséphine dans l'histoire   Photo : Marie Cadieux Bouton d'Or Acadie

Aussi disponible en français et en anglais, Une journée poney est désormais offert en langue wolastoqey. Le conte présente une famille autochtone multigénérationnelle en pleine découverte.

Déjà riche d’une série de six contes traditionnels trilingues des Premières Nations de l’Est du Canada, Bouton d’or Acadie publie un premier titre en langue wolastoqey (anciennement appelée malécite).

L’auteure Hélène deVarennes a choisi de représenter une famille autochtone actuelle et attachante.

Trop souvent on voit les Autochtones comme des personnes du passé, sous l’aspect culturel, ou encore à travers l’histoire et la lourdeur des pensionnats autochtones, mais il existe aussi des enfants qui rient et qui jouent.

Hélène deVarennes, auteure

Le livre met en scène une famille bien réelle, un grand-papa et sa petite fille, issus de la Première Nation Kingsclear, près de Fredericton.

La traduction en wolastoqey est d'Imelda Perley, de la Première Nation Tobique.

Le livre a d’abord été lancé à l’école primaire de la communauté de Kingsclear, en présence de la famille l'ayant inspiré. ll a été très bien reçu. Les gens m’ont dit "enfin un livre pour nous, enfin une représentation positive", explique l’auteure.

Le livre jeunesse « Une journée poney » est disponible en français, en anglais, et pour la première fois en Wolastoqey. Publication Bouton d'Or Acadie.
Le livre jeunesse « Une journée poney » est disponible en français, en anglais, et pour la première fois, en wolastoqey. Publication Bouton d'or Acadie.   Photo : Bouton d'Or Acadie courtoisie

Conséquence de l’histoire, la langue wolastoqey se perd, alors que la langue d’enseignement des communautés est souvent l’anglais.

Les langues autochtones sont enseignées comme deuxième langue. Le livre Une journée poney peut donc représenter un outil pédagogique précieux pour tous les enfants de la province. Le livre peut d'ailleurs être entendu gratuitement en wolastoqey sur le site de la maison d'édition Bouton d’or Acadie.

Tous les profits seront versés au Fonds pour l'avenir des enfants des Premières Nations, pour le développement d'activités récréatives et sportives.

L'auteure Hélène deVarennes est très sensible à la cause autochtone. Grâce à une initiative en littératie de l’Université du Nouveau-Brunswick, elle a travaillé auprès de 33 Premières Nations du pays, entre 2013 et 2015.

Également conseillère pour le ministère de l’Éducation, elle explique que, depuis la sortie du rapport de la Commission de vérité et réconciliation, de la formation est offerte aux enseignants de la province afin d’éveiller les élèves à l’histoire autochtone et à leur contribution présente.

Chargement en cours