•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'état du marché de la fourrure

Écoutez l'Estrie

Avec Réjean Blais

En semaine de 15 h 30 à 18 h

L'état du marché de la fourrure

Audio fil du lundi 8 janvier 2018

Le Nanavut exprime des réserves, alors que le Yukon et les Territoires du Nord Ouest saluent l'argent d'Ottawa. Voyez le reportage de Mario de Ciccio.

À Victoriaville, la boutique O-Si, un commerce de fourrures, ferme ses portes après 72 ans de loyaux services. L'an dernier à Sherbrooke, c'est le magasin J.A. Robert Fourrures qui fermait ses portes après 108 ans d'existence. Il y a une forte baisse de la demande pour les manteaux mais la fourrrure est quand même en demande.

Je joins Éric Leblond, trappeur et copropriétaire de la Tannerie des Bois-Francs, à Victoriaville...

Éric Leblond, trappeur et copropriétaire de la Tannerie des Bois-Francs à Victoriaville, explique qu'il y a une forte baisse de la demande pour des manteaux, mais que la fourrure reste un produit en forte demande.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi