•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écoutez l'Estrie

Avec Réjean Blais

Cette émission n'est plus à l'antenne

Coronavirus chez les jeunes : l'avis d'une pédiatre du CHUS

Un enfant s'amuse dans les jeux extérieurs du CPE le Cheval sautoir.

Un enfant s'amuse dans les jeux extérieurs du CPE le Cheval sautoir.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Il y a six mois, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) décrétait que le coronavirus était une urgence de santé publique internationale. Un peu partout au pays, les cas de COVID-19 sont à la hausse. Une moyenne de 461 cas de plus par jour au pays selon l'Agence de la santé publique du Canada. L'Estrie ne fait pas exception, notamment chez les jeunes adultes.

Avec des infections dans les camps de jour et dans des équipes de hockey balle, les plus récents cas dénombrés dans la région ciblent davantage les jeunes adultes.

D’abord cette hausse était prévisible soutient Dre Marie-Claude Roy, pédiatre au CIUSSS de l’Estrie-CHUS, notamment en raison des vacances et de l’été après un confinement qui a été parfois difficile.

Les contacts se multiplient, je dirai que c’est une recrudescence légère et sous contrôle, dit-elle.

Au sujet des enfants, elle réitère que selon les observations faites sur le terrain, ils semblent encore moins attraper le virus et moins le transmettre, mais que les scientifiques en apprennent tous les jours sur celui-ci.

Les éclosions dans les camps de jour, c’est souvent amené par un adulte, poursuit-elle.

Selon Dre Roy, il ne faut pas remettre en question la rentrée scolaire.

Le masque ne serait pas nécessaire pour les plus jeunes, selon elle, alors que les plus vieux pourraient plus facilement le porter, par exemple, dans les lieux communs.

Elle insiste toutefois sur le fait que les tests de dépistage devront être très accessibles pour que les parents et les directions d’école reçoivent les résultats rapidement pour assurer une gestion efficace des cas positifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi