•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sports :  le piège des suppléments alimentaires

Écoutez l'Estrie

Avec Réjean Blais

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Sports :  le piège des suppléments alimentaires

Audio fil du mercredi 21 août 2019
Suppléments alimentaires et surentraînement ne font pas bon ménage.

Suppléments alimentaires et surentraînement ne font pas bon ménage.

Photo : iStock

L'Athlète Laurence Vincent Lapointe, qui a échoué à un contrôle antidopage, avance que la substance interdite retrouvée dans son organisme provient des suppléments alimentaires qu'elle a consommés. L'occasion est belle pour discuter de ces produits avec la nutritionniste Mélanie Olivier.

Les athlètes utilisent ces suppléments alimentaires afin d'avoir assez d'énergie pour effectuer leurs performances sportives et s'entraîner au quotidien de façon intense. Ces suppléments compensent les carences en protéines et en vitamines principalement. Ces suppléments seront surtout utiles aux athlètes qui pratiquent des sports dont les volumes d'entraînement limitent beaucoup les occasions de s'alimenter. Selon Mélanie Olivier, ces suppléments sont avant tout conçus pour améliorer les performances sportives avec des athlètes en santé. La nutritionniste indique également que certains produits ne sont pas sains et bons.

Mélanie Olivier estime que pour 95% des gens, la consommation de suppléments alimentaires n'est pas nécessaire. Une bonne alimentation fournit amplement les nutriments dont les gens ont besoin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi