•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une récolte spéciale de Moisson Estrie pour les tout-petits

Écoutez l'Estrie

Avec Réjean Blais

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Une récolte spéciale de Moisson Estrie pour les tout-petits

Audio fil du mardi 2 avril 2019
Un bébé semble sentir sa doudou pour se réconforter.

Les inséparables

Photo : Getty Images / gradyreese

Moisson Estrie se joint à trois autres Moisson à travers le Québec pour lancer la Grande récolte pour les enfants, une occasion d'amasser des dons qui serviront spécifiquement à combler les besoins des 0-5 ans.

Souvent, ils sont oubliés dans nos campagnes. On mentionne que oui, on a besoin d’aliments de base pour cuisiner et qui finiront pas les alimenter, mais on oublie leurs besoins particuliers, note Geneviève Côté, directrice générale chez Moisson Estrie.

Couches, purées, dentifrice pour enfants, craquelins : ces produits particuliers sont pourtant nécessaires. On n’a pas en ce moment de couches 4 et 5, qui sont les couches les plus demandées, illustre-t-elle.

Même si la campagne se fait conjointement avec d’autres Moisson (Montréal, Laval et Rive-Sud), tous les dons récoltés en Estrie resteront ici, assure la directrice générale.

C’est important de savoir que ça va nourrir un enfant de l’Estrie.

Genviève Côté, directrice générale de Moisson Estrie

Chaque petit don va loin. Moisson Estrie estime que chaque dollar récolté permet de redonner l’équivalent de 13 $ à un enfant grâce notamment aux ententes qu’a l’organisme avec des fournisseurs.

« Une question de justice sociale »

Enseignante en philosophie au Cégep de Sherbrooke et autrice, Véronique Grenier est porte-parole de la campagne en Estrie.

J’ai moi-même deux enfants. J’aimerais bien, si j’étais dans une situation où je n’étais pas capable de subvenir à leurs besoins et que j’avais à vivre avec ce stress-là, que je sache que quelque part quelqu’un puisse m’aider.

La prof de philo en moi ne peut s’empêcher de souligner que c’est un cas de justice sociale, d’équité, d’égalité des chances […] C’est inacceptable qu’on ait au Québec des enfants qui sont en situation de détresse alimentaire.

Véronique Grenier, porte-parole de la campagne

La Grande récolte des enfants se passera surtout sur les réseaux sociaux, fait remarquer Véronique Grenier.

À coup de publications, notamment, elle aura comme mandat, à l’instar des autres porte-paroles de la campagne, comme Élise Guilbault et Olivier Niquet, de sensibiliser la population à la détresse alimentaire durant tout le mois d’avril.

Pour faire un don, il suffit de texter MOISSON au 20222, de composer le 514-344-4494 (#222) ou de se rendre en ligne.

Les magasins Provigo et Maxi récoltent également des dons en magasin jusqu’au 14 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi