Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Réjean Blais
Audio fil du mardi 12 mars 2019

L'Ontario bannirait les cellulaires des classes :  une idée à imiter?

Publié le

Des enfants utilisant un téléphone intelligent.
Le gouvernement de l'Ontario annoncerait cette semaine que les téléphones cellulaires seront bannis des salles de classe des écoles publiques.   Photo : getty images/istockphoto / Ridofranz

En Ontario, les téléphones cellulaires seront bannis des salles de classe des écoles publiques. Est-ce une bonne idée? L'analyse de Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l'information et de la communication en éducation.

Le Gouvernement de l'Ontario en fera l'annoncera cette semaine. Les enseignants seraient autorisés à utiliser le cellulaire pour parfaire leur travail et son usage serait aussi permis aux élèves ayant des besoins spéciaux ou qui ont des états de santé particuliers.

Le Conseil scolaire du district de Toronto a déjà appliqué une interdiction similaire pendant quatre ans. Il a ensuite fait marche arrière afin d'octroyer aux enseignants le pouvoir de décider ce qui était le mieux pour leurs élèves.

Le Conseil avait aussi conclu qu'un bannissement de cet outil technologique pourrait nuire au développement scolaire de certains élèves.

En revanche, en 2015, une étude britannique de la London School of Economics and Political Science menée parmi des élèves ayant de moins bons résultats scolaires a démontré qu'ils performaient beaucoup mieux dans les examens lorsque le téléphone cellulaire était banni.

Le Parlement français a définitivement adopté en juillet l'interdiction des cellulaires dans les écoles et collèges. Il s'agissait d'une promesse de campagne du président Emmanuel Macron.
Pour ce qui est des lycées ils ont la possibilité, mais pas l'obligation, d'interdire les cellulaires.

Certaines écoles le font au Québec, mais c'est du cas par cas.

Chargement en cours