Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Réjean Blais
Audio fil du jeudi 14 février 2019

Un couple sherbrookois coincé dans un hôtel d'Haïti

Publié le

Des manifestants crient des slogans contre le gouvernement et réclament la démission du président d'Haïti.
Des manifestants crient des slogans contre le gouvernement et réclament la démission du président d'Haïti.   Photo : The Associated Press / Dieu Nalio Chery

Les tensions sont vives en Haïti... Depuis plus d'une semaine, chaque journée est marquée par des manifestations contre le président Jovenel Moïse. Ces troubles empêchent d'ailleurs une centaine de touristes québécois de se rendre à l'aéroport de Port-au-Prince pour revenir au pays. Une résidente de Sherbrooke s'inquiète pour sa mèrecoincée là bas avec son conjoint.

Les gouvernements du Canada et du Québec, ainsi que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et l'administration Plante sont à pied d'oeuvre pour rapatrier les Canadiens et les Québécois coincés en Haïti par d'importantes manifestations. De nombreuses routes du pays sont bloquées par les protestataires.

Les tensions sont toujours particulièrement vives en Haïti, où les mouvements de protestation contre le président Jovenel Moïse ont empêché plusieurs centaines de Québécois de revenir au pays, y compris des policiers montréalais et des médecins du Saguenay.

Lors d'une mêlée de presse à Québec, la ministre des Relations internationales, Nadine Girault, a indiqué qu'elle était en contact avec Affaires mondiales Canada pour coordonner ce rapatriement.

De son côté, le ministère des Affaires étrangères a déjà demandé aux Canadiens d'éviter tout voyage non essentiel dans cette région du monde.

Affaires mondiales Canada affirme suivre la situation « de très près »; en raison des risques sécuritaires, l'ambassade canadienne à Port-au-Prince a été fermée pour une quatrième journée consécutive, jeudi.

Dans une mise à jour, le ministère ajoute qu'il « travaille de concert avec les agences de voyages pour leur fournir des conseils et des services consulaires afin d'assurer que leurs clients soient en mesure de quitter Haïti en toute sécurité ».

Par ailleurs, la ministre du Tourisme, Mélanie Joly, a précisé que le Canada « était préoccupé par la santé et la sécurité des Canadiens [en Haïti] », en plus d'inviter ceux-ci à s'identifier auprès de l'ambassade.

De son côté, l'ambassade des États-Unis à Port-au-Prince met en garde son personnel quant à la possible présence d'hommes armés près de leur logement. Le personnel a reçu l'ordre de rester à l'intérieur.

Chargement en cours