Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Réjean Blais
Audio fil du lundi 21 janvier 2019

Se souvenir de l'attentat de la grande mosquée de Québec

Publié le

Des milliers de personnes se sont rassemblées après l'attentat à la grande mosquée de Québec.
Des milliers de personnes se sont rassemblées après l'attentat à la grande mosquée de Québec.   Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Un rassemblement en mémoire de l'attentat de la grande mosquée de Québec se tiendra le 29 janvier à Sherbrooke. Les organisateurs souhaitent une cérémonie sobre et rassembleuse. Ils espèrent aussi que cette commémoration devienne une tradition. Abdelilah Hamdache Conseil des Associations Musulmanes de l'Estrie en discute avec Réjean Blais.

Six personnes ont été tuées et plusieurs autres ont été blessées le 29 janvier 2017 lors de l'attentat au Centre culturel islamique de Québec. Alexandre Bissonnette a reconnu lors de son procès être l'auteur de la tuerie.

Comme Alexandre Bissonnette a plaidé coupable, plusieurs détails de son arrestation ont pu être rendus publics. Étant « très anxieux et instable », Bissonnette a habité chez ses parents dans la semaine qui a précédé la tragédie. Ces derniers ont dévoilé aux policiers qu’il était suivi à la Clinique médicale Saint-Louis et que son médecin lui avait prescrit un nouveau médicament : l’Apo-Paroxétine. Au moment du drame, Alexandre Bissonnette était « en accord avec les propos de Donald Trump à l’effet de bloquer toute immigration », a confié sa mère au cours d’un interrogatoire.

La prison à vie

En reconnaissant les meurtres, Alexandre Bissonnette est condamné automatiquement à une peine de prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Chargement en cours