•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de sages-femmes : une situation préoccupante selon l’Ordre

Écoutez l'Estrie

Avec Réjean Blais

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Pénurie de sages-femmes : une situation préoccupante selon l’Ordre

Audio fil du mercredi 16 janvier 2019
Une sage-femme examine une femme enceinte.

Les Gaspésiennes qui désirent être suivie par une sage-femme doivent se rendre à Mont-Joli.

Photo : Radio-Canada

La pénurie de sages-femmes se fait sentir un peu partout au Québec et l'Estrie n'échappe pas au marasme ambiant. « On ne suffit pas à la demande », a affirmé la présidente de l'Ordre des sages-femmes du Québec, Marie-Ève St-Laurent, qui réclame du même souffle plus d'effectifs.

Il y a certaines régions où il n’y a même pas d’équipe de sage-femme dédiée pour elles, a révélé la présidente.

L’Estrie peut compter sur une équipe de 19 sages-femmes en poste, mais même là on ne suffit pas à combler la demande, a spécifié Marie-Ève Saint-Laurent. On pourrait avoir quelques sages-femmes de plus parce que chaque mois il y a des femmes en attente de service qui ne pourront pas en avoir, a-t-elle ajouté.

Il y a des [sages-femmes] qui tombent en congé maladie parce qu’il y a eu de l’épuisement. C’est une problématique réelle comme dans beaucoup d’autres secteurs de la santé.

Marie-Ève Saint-Laurent, la présidente de l'Ordre des sages-femmes du Québec

Selon la Coalition pour la pratique sage-femme, 4 % des femmes au Québec peuvent accoucher avec une sage-femme alors que la cible gouvernementale comprise dans la politique de périnatalité 2008-2018 est de 10 %.

La coordonnatrice de la Coalition, Lorraine Fontaine, explique cet écart par plusieurs raisons. Selon elle, le gouvernement manque de volonté, et le nombre de sages-femmes formées chaque année sont insuffisants.

La pratique est légale depuis 1999, mais seul un nombre limité de sages-femmes sont formées chaque année en raison du faible nombre de stages disponibles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi