•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écoutez l'Estrie

Avec Réjean Blais

Cette émission n'est plus à l'antenne

Suggestions d'endroits où aller faire des pique-niques et où aller pêcher

Rattrapage du mercredi 26 août 2020
Un garçon souriant dans une chaloupe tient un poisson qu'il vient de pêcher.

La pêche en famille est une activité à peu de frais pour se reconcentrer sur l'essentiel.

Photo : iStock

C'est la première semaine de la rentrée et, avec la fin de semaine qui approche et le beau temps encore présent, Nathalie Rivard propose des endroits où aller pique-niquer ou pêcher en famille ou entre amis.

PIQUE-NIQUE

  • Le mont Scotchcap, à Piopolis, qui offre de beaux points de vue.
  • Le Parc d’environnement naturel de Sutton : manger sur la terrasse en haut du mont Sutton, un endroit parfait pour admirer les montagnes environnantes.
  • Le sentier poétique de Saint-Venant-de-Paquette : dans le village de Richard Séguin, 3 km avec aires de pique-nique.
  • Le circuit Altitude, au sommet du mont Orford : une plateforme d’environ 1 km au sommet du mont Orford, un secret bien gardé, magnifique en tout temps.

EN AUTO OU EN VÉLO

  • Léon Courville Vigneron : on y achète une bouteille de vin et on s’installe avec vue sur les montagnes, vignes et le lac Brome.
  • Au sommet de Bromont : on peut monter dans les télécabines. Vue 360 degrés. Tous les week-ends et jours fériés jusqu’au 12 octobre.
  • La plage Douglass, au lac Brome : particulièrement un bel endroit en début de soirée pour voir le coucher de soleil.
  • La grange Walbridge, à Mystic : sur le site de cette grange octogonale, qui est aussi un musée, on peut profiter de la quiétude de l’endroit
  • L'étang Burbank, à Danville : parfait pour observer des oiseaux. En ce moment, on peut observer une foule d’espèces d’oiseaux, y compris des bernaches, et en octobre on pourra y voir des oies blanches.
  • Le moulin à laine d’Ulverton : pour son pont couvert et son aire de pique-nique. Vous pourrez même y voir des moutons.
  • L'érablière du village, à Compton : ouverte à l’année! Elle vous propose une Formule pique-nique à acheter sur place et vous pouvez apporter votre vin.
  • Le Domaine des côtes d’Ardoise : le plus ancien vignoble au Québec
  • Nature et création : ce parcours est devenu la plus importante exposition extérieure de sculptures au Québec. On visite le vignoble, on s’achète une bouteille et on pique-nique parmi les sculptures.
  • La Fromagerie La Station : à Compton, où l'on propose une visite et un pique-nique.Très bucolique.

PÊCHE SPORTIVE OU EN FAMILLE

Au Québec, il faut un permis, sauf dans les piscicultures ensemencées. On peut se procurer ce permis dans les Canadian Tire et dans certaines boutiques comme Pronature. Le prix du permis varie selon qu’il est de 3 jours ou pour la saison, entre 13 et 24 $. Ce permis est pour la pêche sportive, mais ne comprend pas la pêche au saumon atlantique, pour laquelle il faut un permis spécial.

Une belle façon de s’initier à la pêche sportive est d’aller avec un guide de pêche qui fournit un bateau et tout ce qu’il faut pour une journée de pêche réussie. On va aussi apprendre une foule de trucs qui serviront si on y va par soi-même par la suite. En général, un maximum de 4 à 6 personnes. Mais l’idéal, c’est pas plus de 4 qui pêchent. On peut par exemple aller sur le lac Memphrémagog à partir de Georgeville.

Bruno Mayot, Lomechuse
Hugues Sébire

Les guides ne peuvent garantir les prises, mais vous aurez plus de chance que ça morde avec leurs bons conseils et aussi parce qu’ils connaissent les endroits où aller sur le lac. Puis la balade en bateau ajoute à l’expérience.

Il existe une compagnie qui s’appelle La pêche au féminin, en Montérégie, et Joannie, qui est instructrice, se déplace pour initier les femmes à ce type de pêche et à tout ce qu’il faut savoir pour devenir autonome en rivière. Elle ne se dit pas guide, car souvent on associe les guides à la quasi-certitude de ramener de belles prises, mais elle est plus là pour nous enseigner sur comment lire la rivière, apprendre comment lancer à la mouche et ramener une prise.

L’Estrie n’est pas une région pour la pêche au saumon de l’Atlantique, mais on peut y pêcher plusieurs espèces à la mouche, dont de la truite et le brochet, et on peut avoir beaucoup de plaisir en rivière.

  • Parc découverte nature, à Coaticook
  • Pêche en étang
  • Pêche en rivière qui permet aux visiteurs plus expérimentés de taquiner la truite, et à ceux qui le sont moins, de s’initier aux défis de la pêche à la mouche en rivière, une expérience unique.
  • Réservoir Choinière au parc national de la Yamaska
  • 7 sites de pêche à gué. En plus de ces 7 sites, il y a la possibilité de louer des kayaks de pêche ou une chaloupe. Seuls les moteurs électriques personnels sont autorisés.
  • Les rivières Magog et Saint-François offrent respectivement 11 et 23 fosses dans la région périphérique de Sherbrooke.

Tous les amateurs de pêche y trouveront leur compte et reviendront avec quelques bonnes histoires de pêche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi