Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Réjean Blais
Audio fil du mardi 13 août 2019

Ornithologie :  les hirondelles, des oiseaux perspicaces mais en déclin

Publié le

Une hirondelle bicolore
Une hirondelle bicolore   Photo : Radio-Canada

On dit qu'elles font le printemps, mais elles sont malheureusement en déclin. L'hirondelle rustique, aussi appelée hirondelle des granges, disparaît peu à peu au pays. Bernard Jolicoeur, ornithologue amateur, nous en apprend plus sur cet oiseau champêtre.

On voit souvent plusieurs hirondelles virevolter au-dessus d’un champ ou d’un plan d’eau. Ce ballet aérien s'explique par le fait que les hirondelles ne mangent que des insectes aériens. Au Québec, on dénombre six espèces d'hirondelles, mais les plus répandues sont la rustique et la bicolore. Les hirondelles construisent leurs nids avec de la boue et des brins de foin avec leur salive, qui sert de liant.

Or, les populations d'hirondelles auraient chuté de 60% depuis les années 70. Différents facteurs perturbent l'habitat de l'oiseau : l'étalement urbain, la perte de milieux humides où se reproduisent les insectes et l'utilisation de pesticides. De plus, les granges modernes utilisées en milieu rural ne permettent plus aux hirondelles d'y faire leur nid. Les granges modernes sont construites en aluminium, en métal, donc l'hirondelle rustique n'est pas capable d'y agripper son nid.

Chargement en cours