•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Colloque sur la décroissance à l'UdeS pour une société durable

Écoutez l'Estrie

Avec Réjean Blais

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Colloque sur la décroissance à l'UdeS pour une société durable

Audio fil du vendredi 1 mars 2019
Une flèche rouge se brise sur le sol, représentant ainsi la décroissance économique.

Une représentation de décroissance économique

Photo : iStock

Les gouvernements misent sur la croissance économique pour assurer la qualité de vie de leurs citoyens. Plusieurs estiment que cela mène droit à une catastrophe écologique. Une solution de remplacement a été l'objet d'un colloque à l'Université de Sherbrooke : la décroissance économique.


Ils étaient une centaine à discuter de cette solution qui propose une baisse de la consommation et surtout une baisse de la production de biens et de services pour émettre moins de gaz à effet de serre.

Actuellement, plus les humains produisent, plus ils polluent, plus ils épuisent les ressources naturelles. Ces ressources servent à fabriquer ce qu'on consomme, à les emballer, à les expédier et à les livrer. Le problème ? Nous utilisons plus de ressources naturelles que ce que la Terre est capable de régénérer.

Vis-à-vis cette problématique, des personnes appellent à réduire ce que nous produisons et même, éventuellement, à les plafonner. Décroitre c'est aussi acheter local. C'est implanter des circuits économiques courts. La décroissance remet aussi en question la notion de propriété privée pour partager équitablement les richesses.

Selon Luc Savard, économiste et professeur à l'Université de Sherbrooke, le défi est de taille parce que la majorité des gens n'ont pas envie de consommer moins, ils ont envie de consommer plus.

Le concept de la décroissance ne date pas d'hier, il remonte à 1972.

En 2018, trois rencontres internationales sur la décroissance ont été tenues en 2018 en Suède, en Belgique et au Mexique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi