•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accueil | C'est encore mieux l'après-midi

C'est encore mieux l'après-midi

Avec Guillaume Dumas

En semaine de 15 h à 18 h

Accueil - C'est encore mieux l'après-midi

Rattrapage du mardi 26 janvier 2021

Rattrapage

  • Attirer et surtout retenir la main-d'œuvre restera un défi pour la région de Québec, et ce même après la pandémie. Une enquête de la chambre de commerce et d'industrie de Québec montre que 80 % des entreprises vont devoir recruter dans la prochaine année. « Cet été on va avoir de la misère à répondre aux demandes de nos clients parce qu'on va manquer de main-d'œuvre » prédit Pierre Moreau, PDG du groupe Restos plaisirs. Voici ses explications.

  • Des employés de l'enseignement sont en colère contre le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge. L'alliance des professeures et des professeurs de Montréal, qui représente 9000 enseignants, réclame aujourd'hui la démission du ministre de l'Éducation. Dans la région de Québec, plusieurs enseignants estiment que les promesses n'ont pas été tenues. « La confiance s'effrite », déplore Daniel Gauthier, président du Syndicat de l'Enseignement de la région de Québec (SERQ/FAE). Quelles sont les demandes du syndicat? Les explications de M. Gauthier.

  • Le gouvernement Legault prépare un plan de déconfinement graduel de certaines régions du Québec où la COVID-19 est peu présente. Les modalités d'assouplissement des mesures sanitaires seront annoncées la semaine prochaine. Une annonce bien accueillie dans les régions concernées. Réaction de Gaston Arcand, maire de Deschambault-Grondines et membre du comité exécutif de la Fédération québécoise des municipalités.

  • Les mesures pour décourager les voyages non essentiels à l'étranger se font toujours attendre. Une semaine après avoir averti qu'il pourrait serrer la vis aux voyageurs, Justin Trudeau n'a pas dévoilé de détails à ce sujet lors de son point de presse. De son côté, le premier ministre Legault ne comprend pas pourquoi Ottawa tarde à annoncer des mesures pour agir dans le dossier au moment où les variants inquiètent au Québec comme ailleurs dans le monde. Le point avec Vincent Poirier, professeur au Département de médecine d'urgence de l'Université McGill, spécialiste en médecine aéronautique.

Vous aimerez aussi