Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Yves Larouche
Audio fil du mardi 11 décembre 2018

Fusillade à Strasbourg : le maestro Jacques Lacombe coincé à l'opéra

Publié le

Jacques Lacombe
Jacques Lacombe   Photo : ostr.ca

Alors qu'il dirigeait un opéra à Strasbourg, le chef d'orchestre Jacques Lacombe et les spectateurs réunis pour la prestation ont appris qu'il y avait eu une fusillade non loin de là.

Des coups de feu ont été tirés en début de soirée, mardi, dans le centre-ville de Strasbourg, dans le nord-est de la France, près du marché de Noël.

À la fin de la première partie, le directeur du théâtre est venu avertir les spectateurs de la situation et leur a demandé de rester dans le bâtiment durant la pause.

À l'intérieur, il n'y a pas eu aucune crainte, relate Jacques Lacombe.

Le chef d'orchestre, les musiciens et les chanteurs ont ensuite repris l'opéra.

L'ambiance a évidemment été teintée par cette nouvelle.

C'était un peu particulier, surtout que le spectacle qu'on fait se veut comique et absurde : c'est l'histoire d'un chien qui devient gouverneur, raconte-t-il.

À la fin de l'opéra, les gens ont pu quitter la salle par petits groupes.

Jacques Lacombe affirme qu'il ne s'est pas senti en danger.

Au moment où nous lui avons parlé, vers minuit, heure de France, il se trouvait toujours à l'opéra, car il ne pouvait pas rentrer chez lui puisque le secteur où il habite était bouclé.

Il affirme que le tireur a été poursuivi dans la rue où se trouve son logement.

Le chef d'orchestre Jacques Lacombe est à Strasbourg pour diriger un opéra qu'il présente avec l'Orchestre symphonique de Mulhouse, dont il est maintenant le directeur musical et artistique.

Il connaît très bien l'endroit où la fusillade s'est déroulée.

Opéra de Strasbourg avec un arbre devant et des gens en vélo et à pied
L'opéra de Strasbourg, en France Photo : Radio-Canada/Josée Duchame

Chargement en cours