•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« À bas les tabous » : être une femme forte

360 PM

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 15 h 30 à 18 h

« À bas les tabous » : être une femme forte

Audio fil du mardi 24 avril 2018
Haltérophilie

Haltérophilie

Photo : Getty Images / Yegor Aleyev

« On me parle de la grosseur de mes bras, de la grosseur de mes cuisses; on me juge beaucoup sur mon apparence physique. » Josée de la Chevrotière s'entraîne pour devenir la femme la plus forte au Canada. Le mode de vie de la Trifluvienne de 34 ans soulève beaucoup de réactions.

La femme forte Josée de la Chevrotière montre ses bras musclés.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Josée de la Chevrotière participe à des compétitions de femmes fortes.

Photo : Radio-Canada / Élyse Allard

Vivre avec un handicap, porter le voile ou faire faillite, les tabous sont encore bien présents dans notre société. L’équipe de 360 PM a décidé d’aborder de front des sujets parfois malaisants avec des gens de la région qui ont accepté de témoigner.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi