Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Yves Larouche
Audio fil du lundi 8 janvier 2018

« 30 en bas de 30 » : Pier-Alexis Soulière cumule les honneurs comme sommelier

Publié le

Pier-Alexis Soulière dans le studio radio de Trois-Rivières
Pier-Alexis Soulière a été nommé « Meilleur sommelier du Québec » par l'Association canadienne des sommeliers professionnels, en 2017.   Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

En 2014, il a obtenu le titre du meilleur sommelier au monde dans la catégorie des moins de 30 ans. Trois ans plus tard, en 2017, il était nommé Meilleur sommelier du Québec.

Un texte de Marilyn Marceau

Pier-Alexis Soulière, 30 ans, est originaire de Plessisville, au Centre-du-Québec. En mai, il représentera le Canada au concours du Meilleur Sommelier des Amériques.

Un bon vin c’est un vin dont la bouteille se vide rapidement.

Pier-Alexis Soulière, sommelier

Son ascension dans le monde du vin s’est faite rapidement et à un jeune âge.

Ses trucs : travailler fort et bien s’entourer. « J’essaie de m’entourer des gens qui sont au top de leur discipline », a-t-il expliqué de passage dans les studios de 360 PM.

Ce qu’il faut arriver à faire, c’est avoir toute cette connaissance, arriver à l’assimiler et à la véhiculer d’une manière intéressante, simple et agréable pour notre client, parce que ce n’est pas tout d'avoir des connaissances, il faut être capable d'aider notre client pour faire en sorte qu'il ait une expérience maximisée.

Pier-Alexis Soulière, sommelier
« 30 en bas de 30 » : Entrevue avec Pier-Alexis Soulière, nommé « Meilleur sommelier du Québec » en 2017

Afin de faire une belle carrière, l’écoute fait aussi partie des qualités importantes, selon lui. « Il faut écouter le client, parce que si vous n’êtes pas à l’écoute, vous pouvez être un très bon vendeur, mais vous ne serez pas quelqu’un qui va réussir à long terme », dit-il.

Le jeune sommelier travaille actuellement dans un restaurant en Californie.

Auparavant, il a étudié à l’École hôtelière de la Capitale, de l’ITHQ et à l’Université du Vin, en France, puis il a travaillé à Londres, à Sydney et à New York.

« Je me suis dit que je devais voyager ; ce n’est pas la seule manière de faire, mais une chose est sûre, c’est que de travailler pour de très bons établissements avec des gens qui ont de l’expérience, ça va vous faire grandir beaucoup plus rapidement », affirme Pier-Alexis Soulière.

Chargement en cours