•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : comment se porte notre première ligne en région?

360 PM

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 15 h 30 à 18 h

COVID-19 : comment se porte notre première ligne en région?

Rattrapage du mardi 24 mars 2020
Gros plan sur un masque de protection N95.

Les masques pour le personnel soignant sont rationnés.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Le personnel de la santé de la région s'inquiète du manque d'équipement de protection notamment les masques N95 qui sont rationnés. Pour l'instant seul le personnel en contact avec les patients testés positifs à la COVID-19 utilise ces masques de façon prioritaire.

Au micro de l'émission 360PM, Nathalie Perron, présidente du Syndicat des professionnelles en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec a précisé que les travailleurs sont exposés à la maladie, malgré eux, lorsqu'ils interviennent soit en première ligne ou en service à domicile.

On donne des quantités limitées, par exemple dans une journée ou dans un quart de travail dans certains endroits. C’est certain qu’on surveille ça de près et on veut que l’ensemble de nos professionnels ait le matériel nécessaire.

Nathalie Perron, présidente du Syndicat des professionnelles en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Elle affirme que ses membres sont surtout inquiets concernant les patients qui ne présentent pas de symptômes, mais qui visitent les hôpitaux.

De son côté, Pascal Bastarache, du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers-CSN de la Mauricie et Centre-du-Québec insiste sur la nécessité de protéger adéquatement le personnel de première ligne.

On a beaucoup d’inquiétude de nos membres sur le terrain, mais pour l’instant, on n’a aucun membre qui a dû se présenter devant un patient qui avait été déclaré positif pour la COVID-19, assure-t-il. On veut de façon préventive que les personnes qui vont devoir donner des soins, aient accès au matériel, jusqu’à temps que les autres masques arrivent la semaine prochaine.

Une demande a aussi été déposée à l’employeur pour que des uniformes spéciaux, lavés directement aux centres hospitaliers soient donnés au personnel de soin qui doit être en contact avec des patients qui ont la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi