•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« J’ai la rage de m’entraîner, de tout donner et d’être à mon meilleur. » - Laurence Vincent Lapointe

360 PM

Avec Marie-Claude Julien

En semaine de 15 h 30 à 18 h

« J’ai la rage de m’entraîner, de tout donner et d’être à mon meilleur. » - Laurence Vincent Lapointe

Rattrapage du lundi 27 janvier 2020
Laurence Vincent-Lapointe

Laurence Vincent-Lapointe

Photo : AFP/Getty Images / AFP

Ces derniers mois, Laurence Vincent Lapointe a trouvé difficile de ne pas pouvoir parler publiquement des preuves prouvant son innocence. La canoéiste de Trois-Rivières vient d'être blanchie de l'accusation de dopage qui pesait contre elle.

Tous les éléments de ma défense devaient être gardés secrets jusqu’à ce qu’on fasse l’audience et même après, a-t-elle expliqué en entrevue à l’émission 360 PM, en faisant référence notamment au test effectué sur ses cheveux et aux résultats de son test polygraphique.

L’Agence mondiale antidopage et le Centre canadien pour l’éthique dans le sport pourraient faire appel de cette décision, mais déjà, la canoéiste affirme qu’elle est prête à tourner la page sur cet épisode de sa vie.

J’ai tellement envie de me tourner vers l’avenir que je pense que ça va se faire naturellement, a-t-elle déclaré.

Laurence Vincent Lapointe affirme que cette saga lui a donné une volonté de plus de participer aux Jeux olympiques de Tokyo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi