•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Être présent sur le terrain tout en étant ministre des Affaires étrangères, le défi de François-Philippe Champagne

360 PM

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Être présent sur le terrain tout en étant ministre des Affaires étrangères, le défi de François-Philippe Champagne

Rattrapage du mardi 26 novembre 2019
François-Philippe Champagne assis dans le studio radio de Trois-Rivières, avec un micro devant lui.

Pour la première fois depuis son assermentation comme ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne était de retour dans sa région et en a profité pour accorder des entrevues aux médias.

Photo : Radio-Canada

Quelques heures après son retour du Japon, le nouveau ministre des Affaires étrangères du Canada, François-Philippe Champagne, était de passage dans sa région, pour la première fois depuis son assermentation.

Même si ses nouvelles fonctions l'amèneront à se déplacer souvent à l'étranger, le député de Saint-Maurice–Champlain ne compte pas oublier sa circonscription.

Ma relation avec les citoyens du comté ne changera pas. Mes fonctions vont m’amener à voyager plus, mais c’est sûr qu’avec l’équipe on va garder cette même sensibilité [aux enjeux de la circonscription], a-t-il déclaré.

Il a d'ailleurs su que des élus accusent Bell de ralentir le déploiement du réseau Internet dans la MRC de Maskinongé et il a contacté la compagnie. Je leur ai demandé de regarder cet enjeu de façon prioritaire, a-t-il expliqué mardi, en entrevue à l’émission 360 PM.

François-Philippe Champagne a été réélu en octobre avec 39,6 % des voix aux dernières élections, talonné par le candidat du Bloc québécois (34,2 %).

Francois-Philippe Champagne prête serment.

Francois-Philippe Champagne a été assermentée ministre des Affaires étrangères le 20 novembre dernier.

Photo : Radio-Canada

« Le poids des responsabilités »

Quand on est la voix et le visage du Canada dans le monde, c’est une responsabilité importante, affirme François-Philippe Champagne.

Il raconte avoir été surpris par cette nomination et honoré. C’est une belle reconnaissance pour la Mauricie, pour les régions, pour le Québec.

Le député originaire de Shawinigan admet ressentir le poids des responsabilités quand il se couche le soir. Je pense particulièrement aux deux Canadiens qui sont détenus de façon arbitraire en Chine et chaque fois je me dis : "est -ce que j’ai fait le maximum pour obtenir leur libération?".

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi