Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Claude Julien
Audio fil du mardi 22 octobre 2019

« On ne peut pas toutes les gagner » - Yves Lévesque, ex-maire de Trois-Rivières

Publié le

Yves Lévesque au micro.
Le candidat du Parti conservateur du Canada dans Trois-Rivières, Yves Lévesque, comment sa défaite aux élections fédérales, au profit de la candidate bloquiste.   Photo : Radio-Canada / Maude Montembeault

Je suis très serein là-dedans, c'est ainsi que le candidat conservateur défait dans Trois-Rivières a qualifié la situation au lendemain des élections fédérales. Après 25 années comme maire, Yves Lévesque a échoué son pari de faire le saut sur la scène fédérale.

Est-ce la fin de la vie politique pour Yves Lévesque? « Il ne faut jamais dire jamais, a-t-il répondu en entrevue à l’émission 360 PM. Je suis plus à la fin qu’au début. »

L’homme de 61 ans affirme qu’il n’est pas totalement surpris du résultat et qu’il est fier d’avoir reçu plus de votes que ce qui était anticipé pour les candidats conservateurs du pays. L’ex-maire de Trois-Rivières a récolté 25,2 % des voix. Il a terminé troisième derrière le Bloc québécois et le Parti libéral du Canada.

Il a par ailleurs confirmé qu'il compte se prévaloir des allocations de transition et de départ, qui s'élèvent à près de 250 000 $, auxquelles il a eu droit en quittant la mairie.

« On ne peut pas toutes les gagner, mais huit [élections] sur neuf, c’est une bonne moyenne », conclut Yves Lévesque.

Chargement en cours