Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Yves Larouche
Audio fil du jeudi 23 mai 2019

Le GP3R veut réduire son empreinte écologique

Publié le

Course de rallycross au Grand Prix de Trois-Rivières.
Course de rallycross au Grand Prix de Trois-Rivières   Photo : Radio-Canada

Le Grand prix de Trois-Rivières (GP3R) va financer la plantation d'arbres à l'École secondaire Chavigny afin de réduire son empreinte écologique.

Le projet comprend une haie brise-vents, composée de 180 arbres, visant à protéger les terrains sportifs de l'école et une forêt d'une vingtaine d'arbres à fruits.

Les premiers végétaux seront plantés le 4 juin prochain. L'école assurera ensuite l'entretien des végétaux plantés durant au moins les 50 prochaines années.

Le GP3R a décidé de profiter de son 50e anniversaire pour lancer cette initiative.

Les voitures du Championnat du monde de rallycross, consomment 10 fois plus qu’une voiture normale, explique le directeur général du Grand Prix Dominic Fugère.

On va compenser en conséquence, a-t-il déclaré en entrevue à l'émission 360 PM.

Dominique Fugère, le DG du Grand prix de Trois-Rivières, au micro et des gens assis à une table
Le Grand prix de Trois-Rivières a annoncé jeudi qu'il allait financer la plantation d'arbres dans une école secondaire de Trois-Rivières. Photo : Radio-Canada

Le GP3R s’est doté d’un projet environnemental intitulé GP3Vert qui vise éventuellement à réduire la quantité de matière enfouie et à atteindre l’état carboneutre pour les activités en piste.

La Fondation Trois-Rivières pour un développement durable a d’ailleurs reçu le mandat du conseil municipal de faire un bilan carbone complet de l’événement.

Elle va tenir en compte non seulement les activités en piste, mais les activités pour l’organiser, pour l’accueil des équipes et des spectateurs, dit-il.

On devrait accroître nos activités de compensation carbone l’an prochain, ajoute Dominic Fugère.

Bolide
Le Grand prix de Trois-Rivières a montré une camionnette McGregor lors de l'annonce de l'ajout de cette course dans son week-end de rallycross. Photo : Radio-Canada

Des camionnettes McGregor pour le 50e GPR3

Jeudi, le Grand prix de Trois-Rivières a aussi annoncé qu’il ajoute les camionnettes MXPRO-2 de la Série hors-route McGregor à son week-end de rallycross.

Une douzaine de ces bolides, conçus pour la course dans le désert, rouleront sur une piste mi-asphalte, mi-terre battue les 3 et 4 août prochain.

Chargement en cours