•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trouver une équipe pour le colisée de Trois-Rivières, la mission de Marc-André Bergeron

360 PM

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Trouver une équipe pour le colisée de Trois-Rivières, la mission de Marc-André Bergeron

Audio fil du vendredi 1 mars 2019
Maquette de la patinoire

Image de la patinoire principale au futur colisée de Trois-Rivières

Photo : Groupe TEQ

Le président des Aigles et ancien joueur du Canadien de Montréal, Marc-André Bergeron, a été mandaté par la Ville de Trois-Rivières de trouver une équipe pour le nouveau colisée.

Marc-André Bergeron agit à titre conseiller à la recherche. Il affirme qu’il commencera par s’intéresser au hockey, mais les autres sports sont aussi dans sa mire.

C’est d’avoir une ouverture d’esprit et de contacter les ligues et moi je ne m’arrête pas simplement au hockey, je pense qu’on peut pousser plus loin, dit-il.

Il n’exclut également pas l’idée d’attirer deux équipes au colisée.

Deux sports professionnels qui cohabitent, c’est possible. Est-ce qu’à Trois-Rivières, on est capable de faire cela ? Je ne sais pas. Ce sont les questions que je vais poser.

Marc-André Bergeron souhaite tenir compte de l’intérêt du public et de la communauté d’affaires dans sa recherche.

Une de ses premières actions sera de rencontrer les Cataractes de Shawinigan, une équipe pour laquelle il a déjà travaillé. Une réunion est prévue lundi pour discuter de la possibilité d'une deuxième équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) dans la région.

Le président des Cataractes, Roger Lavergne, n'entend toutefois pas démontrer d'ouverture soudaine à l'idée.

Notre ami Marc-André a été notre président d’honneur lors du repêchage et nous, on travaille de concert avec les Aigles, donc assurément, on va rencontrer Marc-André, mais notre position reste la même, c’est une question de rentabilité, dit-il.

Marc-André Bergeron dit être au courant de la position des Cataractes, mais il veut être en bons termes avec l’organisation, d’où l’importance pour lui de s’assoir avec ses représentants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi