Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Point de mire sur René Lévesque
Grandes séries

Point de mire sur René Lévesque

10 éléments 

Point de mire sur René Lévesque est une grande série radiophonique qui dévoile, en dix épisodes d'une heure, des facettes moins connues de l'ex-premier ministre québécois. De nombreux témoignages et des extraits d'archives privées, souvent inédites, composent la trame des émissions et relatent les grands moments de la vie de ce personnage.

Série diffusée du 25 février au 8 mars 2002

Photo : René Lévesque en 1979 - Radio-Canada / Radio-Canada/Jean-Pierre Karsenty

René Lévesque lors de la victoire du Parti québécois en 1976
René Lévesque lors de la victoire du Parti québécois en 1976   Photo : PC

Ce premier épisode nous fait revivre, grâce à des extraits d’archives et des témoignages, deux moments très intenses de la vie politique de René Lévesque : le jour de la victoire électorale du Parti québécois, le 15 novembre 1976, et, 8 ans plus tard, sa période d’épuisement professionnel. Ces témoignages sur René Lévesque nous font découvrir l’homme énigmatique, séducteur, complexe et paradoxal qu’il était.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

René Lévesque en 1925
René Lévesque en 1925   Photo : BAnQ, Fonds René Lévesque

René Lévesque naît le 24 août 1922 à New Carlisle, un village majoritairement anglophone de la Gaspésie. Des proches reconstituent son enfance. Il étudie chez les Jésuites au Collège Saint-Charles-Garnier, à Québec. Il fait ses débuts à la radio à CKCV et à CBV. Pendant la guerre, René Lévesque travaille à Londres comme rédacteur et annonceur pour La Voix de l’Amérique.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

Debout devant une carte du monde,
l'animateur de l'émission Point de mire, René Lévesque est appuyé au dossier d'une chaise.
L'animateur de Point de mire, René Lévesque, le 9 décembre 1956   Photo : André Le Coz/Radio-Canada

Peu de temps après son retour de la guerre, René Lévesque s’installe à Montréal et travaille au service international de Radio-Canada. Il couvre la guerre de Corée en juillet 1951, tombe amoureux de la journaliste Judith Jasmin et débute à la télévision. Il devient une vedette avec l’émission Point de mire.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

René Lévesque, Jean Lesage et Paul Gérin-Lajoie lors de la victoire du Parti libéral en 1962
René Lévesque, Jean Lesage et Paul Gérin-Lajoie lors de la victoire du Parti libéral en 1962   Photo : Archives La Presse/Réal Saint-Jean

Décembre 1958 : les réalisateurs de Radio-Canada déclenchent une grève qui durera 70 jours. Cet événement change le destin de René Lévesque. Quelques mois plus tard, il quitte le diffuseur public et se lance en politique avec Jean Lesage. Cet épisode rappelle quelques grands moments de la Révolution tranquille comme la nationalisation de l’électricité et la création de la Caisse de dépôt.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

Le président du Parti Québécois, René 
Lévesque
Le président du Parti Québécois, René Lévesque, le 21 octobre 1969   Photo : André Le Coz/Radio-Canada

Après la défaite du Parti libéral en juin 1966, René Lévesque et quelques collègues commencent à réfléchir au concept de souveraineté-association. L’été suivant, le président français Charles de Gaulle lance son fameux « Vive le Québec libre! ». En octobre 67, René Lévesque et un groupe de fidèles quittent le PLQ. C’est le début du Parti québécois.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

René Lévesque, candidat du PQ dans la circonscription de Laurier
René Lévesque, candidat du PQ dans la circonscription de Laurier   Photo : Radio-Canada/Guy Dubois

Après les défaites de 1970 et de 1973, René Lévesque remet son avenir politique en question. Il songe même à tout abandonner. Au congrès du PQ en 1974, le parti adopte le référendum comme mode d’accession à la souveraineté. Pendant cette période, les relations sont tendues entre certains députés péquistes et leur chef non élu.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

René Lévesque, le 17 octobre 1979
René Lévesque, le 17 octobre 1979   Photo : Radio-Canada/Jean-Pierre Karsenty

26 novembre 1976 : le premier cabinet Lévesque est assermenté. Au cours des jours précédents, le nouveau premier ministre et ses conseillers se sont enfermés dans le plus grand secret dans une auberge. Plusieurs des ministres choisis lors de cette réunion racontent les dessous de la formation du gouvernement et parlent du « style Lévesque » qui a marqué son premier mandat.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

Après la défaite lors du référendum de 1980
Après la défaite lors du référendum de 1980   Photo : Presse canadienne

Le libellé de la question référendaire est approuvé lors d’une réunion spéciale du Conseil des ministres le 19 décembre en soirée. La réunion dure une bonne partie de la nuit. Le lendemain, René Lévesque lit la question à l’Assemblée nationale. S’ensuit la campagne référendaire de mai 1980, qui se conclut par la défaite du camp du oui.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

René Lévesque tient l'accord constitutionnel signé par Pierre Elliott Trudeau.
René Lévesque tient l'accord constitutionnel signé par Pierre Elliott Trudeau.   Photo : PC/Ron Poling

Les proches de René Lévesque affirment que la principale cassure dans sa carrière a été l’échec, en novembre 1981, de la stratégie québécoise dans les négociations constitutionnelles avec Ottawa. Selon certains, une deuxième cassure est survenue lors de la crise de la fonction publique en 1982-1983.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

René Lévesque
René Lévesque   Photo : La Presse canadienne/Jacques Boissinot

Au congrès du Parti québécois de juin 1984, l’aile orthodoxe remporte la victoire, malgré l’opposition de René Lévesque. Le parti décide de faire de la souveraineté le thème principal de la prochaine élection. Des témoins de l’époque racontent la petite histoire du « beau risque ». En juin 1985, René Lévesque démissionne. En 1987, il meurt d’une crise cardiaque, à 65 ans.

Point de mire sur René Lévesque

Avec : Céline-Marie Bouchard (narratrice), Jacques Bouchard (réalisateur)

Chargement en cours