•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

D'un Plume à l'autre, audionumérique.

D'un Plume à l'autre

  • Le peintre de chansons

    Plume Latraverse se rappelle les années 1960, époque où il s'appelait encore Michel Latraverse. Il est portraitiste et passe ses étés en Gaspésie. Il joue de plus en plus de la guitare et commence à interpréter ses compositions, puis forme le groupe La Sainte-Trinité. Deux ans après un accident marquant, il enregistre Plume pou digne, au succès immédiat.

    Avec, entre autres, Georges Casavant, Pierre Landry, Manon Guilbert, Charlot Barbeau, Stephen Faulkner et Gilles Valiquette.
    Détails
  • Le feu roulant

    Plume Latraverse se rappelle les années 1970, période pendant laquelle il enchaîne albums et spectacles et entretient sa délinquance, qu'il trouve salvatrice. Ses textes usent d'humour et de dérision pour défaire les préjugés. Son répertoire lui permet autant de jouer du rock avec ses musiciens que de se produire accompagné d'un seul pianiste dans une petite salle.

    Avec, entre autres, Serge Chapleau, Stephen Faulkner, Charlot Barbeau, Sylvain Cormier, Manon Guilbert, Laurent Saulnier et Mononc' Serge.
    Détails
  • Les tournées

    Plume se rappelle son accident survenu au Mexique, la paralysie et la réadaptation qui s'en sont suivies, et son processus d’écriture, influencé par cette période. Dès 1978, son succès dans la francophonie lui permet de se produire en Europe. À la veille de leur départ, ses musiciens l'abandonnent. Plume forme alors Les Mauvais Compagnons et continue d'enregistrer des albums et de se produire sur scène. Puis, en 1983, il part en tournée avec Offenbach.

    Avec, entre autres, Raymond Boisvert et Georges Casavant, Gilles Vigneault, Jean-Claude Marsan, Louise Forestier, Laurent Saulnier et Mara Tremblay.
    Détails
  • Le libre poète

    Plume Latraverse se retire de la scène publique en 1984. Il désire s'évader de son personnage créé au fil des ans. Pendant cette période, il publie des romans, se consacre à la peinture et retourne aux études en création littéraire. Dans les années 1990, il chante à nouveau, enregistre d’autres disques, revisite certains de ses classiques et remonte sur scène. En 2002, l’ADISQ lui rend hommage.

    Avec, entre autres, Georges Casavant, Jean-Claude Marsan, Mononc' Serge, Sylvain Cormier, Sébastien Dubé, Vincent Léonard des Denis Drolet et Michel Vézina.
    Détails