•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Pierre Perrault : un poète sans bon sens.

Pierre Perrault : un poète sans bon sens

  • Pierre Perrault, le cinéaste et le poète

    Son exploration du territoire et de l’homme d’ici l’a amené à réaliser 17 longs métrages documentaires. Son premier film, Pour la suite du monde, coréalisé avec Michel Brault, est le premier film québécois auquel on attribue le qualificatif de chef-d’œuvre. En parallèle à sa production cinématographique, de 1963 à 1999, Pierre Perrault publie plus d'une vingtaine d'ouvrages. Son aventure poétique s’appuie d'abord sur l'oralité. Pour lui, aucun poème n'est aussi beau que la parole des hommes.
    Détails
  • Pierre Perrault, l’homme de radio et l’homme engagé

    Entre 1955 et 1966, Pierre Perrault écrit et participe à près de 700 émissions pour la radio de Radio-Canada. En 1956, avec la série Au pays de Neuve-France, Pierre Perrault, magnétophone en main, découvre la richesse de la parole des hommes. C'est d'ailleurs à cette époque qu'il fait ses premiers enregistrements avec les habitants de l’île aux Coudres, qui deviendront les personnages de ses premiers films. Il est aussi question dans cette partie du documentaire de l’homme derrière le poète, celui qui se définit comme un artiste engagé, non pas au service d'une idéologie, mais au service des hommes.
    Détails