•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matin pareils
Y a pas deux matin pareils
Rattrapage du mercredi 26 mai 2021

Pourquoi l'Église C3 veut-elle s'établir sur l'avenue Geary?

L’arrivée d’une Église controversée sur l’avenue Geary est contestée

Publié le 26 mai 2021
Un homme lève les bras dans une salle éclairée par des lumières.
L'Église C3 Toronto souhaite ouvrir un amphithéâtre sur l'avenue Geary.PHOTO : CBC / Ali Weinstein

Des habitants de la communauté de l'avenue Geary, à Toronto, s'opposent à la vente d'un bâtiment à l'Église C3, une organisation controversée aux valeurs conservatrices. Près de 2700 personnes ont signé une pétition demandant à la ville de suspendre la vente, citant entre autres l'opposition de l'organisation aux mariages entre personnes du même sexe.

Sur son site, l’Église C3 indique que la vente du bâtiment est conclue, bien que les propriétaires du bâtiment — le studio de musique Rehearsal Factory — ont affirmé au magazine Exclaim! que ce n’était pas le cas. Les deux groupes n’ont pas répondu aux demandes de Radio-Canada.

Non seulement les artistes sont à risque, mais le quartier l’est aussi, clame Michelle Los, qui a présenté la pétition lors d’une rencontre du comité de planification et de logement le 20 mai.

L’attrait du quartier

Le secteur est [prometteur] et facilement accessible au public. Vous trouverez les endroits favoris des locaux, comme la pizzeria North of Brooklyn et la microbrasserie Blood Brothers, note l’Église C3 dans sa présentation de l'acquisition du bâtiment.

Le quartier est, en quelque sorte, un argument de vente de l’Église, qui réussit à attirer des milliers de jeunes torontois malgré ses valeurs conservatrices. Selon le sociologue torontois Galen Watts, les jeunes se tournent vers l'Église pour y trouver une communauté.

Sur le site web de l’Église, il y a des croyances officielles qui sont conservatrices, mais si vous visitez l’église un dimanche et que vous écoutez, vous n’allez probablement pas entendre un message conservateur, explique celui qui a étudié l’organisation dans le cadre de son doctorat.

La communauté musicale sous le choc

Une centaine de musiciens peuvent pratiquer au même moment dans les quelque 75 studios du Rehearsal Factory. La fermeture des studios pourrait signifier la fin de certains groupes musicaux, pense le musicien Greg Laraigné.

Musicalement et créativement, ça va être terrible, ça va laisser un vide total, dit-il.