•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Comment rendre hommage aux victimes de l'attaque au camion-bélier?

Y a pas deux matins pareils, Ici première
Audio fil du mercredi 2 mai 2018

Comment rendre hommage aux victimes de l'attaque au camion-bélier?

Faut-il ériger un monument aux victimes de l’attaque au camion-bélier?

Un garçon tient une rose rouge au-dessus de dizaines de bouquets de fleurs.
Un garçon dépose une rose près des lieux de l'attaque à Toronto.PHOTO : AFP/Getty / Lars Hagberg
Y a pas deux matins pareils, Ici première
Y a pas deux matins pareilsPublié le 2 mai 2018

Plus d'une semaine après l'attaque au camion-bélier qui a fait 10 morts et 16 blessés rue Yonge à North York, plusieurs se demandent comment rendre hommage aux victimes.

Jessica Quaile, une résidente du quartier Willowdale, et l’avocat Taras Kulish, qui travaille dans le secteur, partagent leurs réflexions.

Pour Jessica Quaile, circuler dans la rue Yonge, même 10 jours après la tragédie, est une expérience émouvante.

« Ça me touche toujours de voir toutes les fleurs et de voir les personnes qui s’arrêtent [près du mémorial spontané]. »

—  Jessica Quaile, résidente de Willowdale

Un mémorial permanent?

L’idée d’un mémorial permanent semble faire son chemin. Me Taras Kulish voit l’idée d’un bon œil, mais émet une certaine réserve.

« C’est une bonne idée, mais la discussion est peut-être un peu prématurée. Les gens ont besoin de guérir. Le mémorial qui est là maintenant, spontané, est temporaire, mais toujours en évolution. Je pense qu’on doit laisser le temps. »

—  Me Taras Kulish, avocat

Selon l’avocat torontois, ce mémorial permanent doit être un exemple d’inclusion. « Le mémorial permanent doit inclure tout le monde, toutes les [origines], toutes les religions. Car tout le monde a été affecté », croit-il.

Jessica Quaile affirme que si un monument était érigé, il faudrait penser aux victimes, leurs familles résidentes du quartier. Elle croit aussi en l'importance de souligner la solidarité de la communauté de Willowdale.