•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Un tireur tue 19 écoliers au Texas

Y a pas deux matins pareils, Ici première
Rattrapage du mercredi 25 mai 2022

Un tireur tue 19 écoliers au Texas

La tuerie au Texas relance le débat sur le contrôle des armes à feu

L'archevêque pose sa main sur l'épaule d'une femme et tente de la consoler.
L’archevêque de la paroisse de San Antonio, Gustavo Garcia Siller, tente de consoler des personnes assises à l’extérieur d’un centre communautaire, où elles ont été transportées à la suite de la fusillade qui a fait au moins 20 morts dans une école du Texas mardi.PHOTO : Reuters / MARCO BELLO
Y a pas deux matins pareils, Ici première
Y a pas deux matins pareilsPublié le 25 mai 2022

La fusillade qui a fait 21 morts dans une école du Texas, mardi, a remis les projecteurs sur la question du contrôle des armes à feu aux États-Unis. Un expert canadien estime que « Washington est bloqué par la partisanerie ».

Mardi, un jeune tireur a fait 21 morts, dont 19 élèves, dans une école primaire au Texas, avant d'être abattu par les policiers.

« Le président Biden a déjà fait adopter des lois qui restreignent l'accès aux armes à feu par la chambre des représentants, mais tout ça est bloqué au congrès. Il doit obtenir 60 des 100 votes pour réussir à passer ses projets de loi et donc malheureusement pour lui, les républicains bloquent de façon systématique ce genre de projets de loi. »

— Une citation de  Francis Langlois, spécialiste de la culture des armes à feu, Chaire Raoul-Dandurand

En entrevue à Y a pas deux matins pareils, Francis Langlois a rappelé qu’environ 40 % des ventes en ce moment ne sont pas vérifiées.

Même si, selon lui, dans l'ensemble, la population est motivée pour resserrer davantage le contrôle des armes à feu, il ajoute que le lobby des armes à feu n’est pas si riche que ça, mais il est très efficace.

D'ailleurs, la rencontre annuelle de la National Rifle Association (NRA), le principal lobby américain des armes à feu, est justement prévue ce vendredi à Houston, au Texas.

La NRA est en train de se faire dépasser à droite par des organismes locaux, des petits groupes qui l'accusent d'être collaboratrice avec l'État, ou encore de corruption, souligne Francis Langlois. La conséquence : elle est discréditée face à une partie de la base, alors elle risque d'aller plus vers, encore une fois, la déréglementation.