•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Entrevue avec la candidate libérale dans Oakville, Alison Gohel

Y a pas deux matins pareils, Ici première
Rattrapage du jeudi 19 mai 2022

Entrevue avec la candidate libérale dans Oakville, Alison Gohel

Entrevue avec la candidate libérale dans Oakville, Alison Gohel

La candidate libérale Alison Gohel en rencontre virtuelle avec son chef Steven Del Duca. Elle prend par à un appel Zoom avec lui de sa table de cuisine.
La candidate libérale Alison Gohel en rencontre virtuelle avec son chef Steven Del Duca.PHOTO : Twitter
Y a pas deux matins pareils, Ici première
Y a pas deux matins pareilsPublié le 19 mai 2022

Pour la candidate libérale, Alison Gohel, le Parti libéral de l'Ontario « a toujours été le parti pour la francophonie ».

Alison Gohel a profité de son passage à l’émission Y a pas deux matins pareils, pour partager sa vision d'un Ontario encore plus francophone.

« Il faut attirer plus de gens qui parlent français, et ça commence avec l'éducation et des enfants qui ont l'opportunité d’aller à l'école francophone. »

— Une citation de  Alison Gohel, candidate libérale dans la circonscription d’Oakville

Cette dernière s’est aussi prononcée sur la façon dont son parti compte s’attaquer à l'inflation et à la hausse fulgurante du coût de la vie.

On a un plan pour augmenter le salaire minimum à 16 $, mais aussi ce qui est très intéressant, on a un plan pour augmenter le salaire minimum par région. Il y a quelques régions en Ontario où le coût de la vie est plus cher que d'autres.

Quant aux droits des travailleurs, Alison Gohel affirme que, s'il est porté au pouvoir le 2 juin, son parti compte donner à chaque travailleur l'accès à l'avantage d’avoir 10 jours de congé de maladie payés — c’est quelque chose qui n’existe pas sous le gouvernement conservateur.