•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Connaissez-vous l'ombudsman de Toronto?

Y a pas deux matins pareils, Ici première
Rattrapage du jeudi 12 mai 2022

Connaissez-vous l'ombudsman de Toronto?

Retour sur le dépôt du rapport de l’Ombudsman de Toronto

La mairie de Toronto.
La place Nathan Phillips et l'hôtel de ville de TorontoPHOTO : getty images/istockphoto / Leo Patrizi
Y a pas deux matins pareils, Ici première
Y a pas deux matins pareilsPublié le 12 mai 2022

Le bureau de l'Ombudsman de Toronto a publié son premier rapport annuel, vendredi dernier, dans lequel il conclut notamment que « la Ville de Toronto doit faire preuve d'empathie et d'attention au public ».

Selon la porte-parole du bureau de l’Ombudsman de Toronto, cela signifie que l’ombudsman a voulu rappeler à la Ville que les services qu’elle offre aux Torontois soient fournis équitablement et avec dignité.

De passage à l’émission Y a pas deux matins pareils, Natalie Kaiser a rappelé la fonction première de l’ombudsman de la Ville-Reine : s’assurer que quiconque qui se sent lésé par la Ville de Toronto puisse savoir qui nous sommes et comment avoir accès à nos services.

Le rapport déposé par le bureau de Kwame Addo sera présenté aux autorités torontoises lors de la réunion du conseil municipal, jeudi. On y lira, par exemple, qu’en 2021, plus de 60 % des plaintes déposées auprès de l’Ombudsman étaient liés à la communication de la Ville de Toronto.

« La communication avec le public doit être claire, consistante et accessible, et c'est un élément clé de l’équité. »

— Une citation de  Natalie Kaiser, responsable des communications et des relations communautaires au bureau de l’Ombudsman de Toronto

En 2021, l'Ombudsman a reçu plus de 2800 plaintes, une hausse de 15 % par rapport à l’année précédente. Selon Natalie Kaiser, 90 % des cas sont résolus en 30 jours ou moins.