•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le point sur le conflit Ukraine-Russie

Y a pas deux matins pareils, Ici première
Rattrapage du mercredi 26 janvier 2022

Le point sur le conflit Ukraine-Russie

Ukraine : l’impact du Canada est limité, selon un ancien diplomate

Un homme armé en habit de combat descend dans une tranchée.
Un soldat de l'armée ukrainienne monte la garde près de la ligne de front de Donetsk, dans l'est du pays, le 22 janvier 2022.PHOTO : Reuters / Anna Kudriavtseva
Y a pas deux matins pareils, Ici première
Y a pas deux matins pareilsPublié le 26 janvier 2022

Alors que la situation actuelle fait craindre le pire, l'ancien diplomate canadien Ferry de Kerckhove estime qu'une guerre ouverte entre l'Ukraine et la Russie est improbable. Quant au rôle de l'unifolié, il estime que le Canada pèse peu dans le dialogue international actuel entourant cette affaire.

Pour Ferry de Kerckhove, ambassadeur canadien retraité et professeur à l’École supérieure d’affaires publiques et internationales de l’Université d’Ottawa, le Canada peine à faire entendre sa voix dans ce conflit émergent.

« Vous remarquerez que sur toute cette affaire, nous sommes pas mal mis de côté. Est-ce que vous avez entendu Biden parler à Trudeau? Non, il a parlé à Macron et il a parlé [au Président du Parlement européen Martin] Schulz. »

— Une citation de  Ferry de Kerckhove, ancien ambassadeur du Canadaet professeur à l’École supérieure d’affaires publiques et internationales de l’Université d’Ottawa

Plus tôt cette semaine, Ottawa a décidé de rapatrier les membres de la famille de diplomates canadiens qui sont en poste en Ukraine. Washington a pris la même décision la veille et a ordonné aux familles des diplomates américains en poste à Kiev de quitter le pays.

Selon Affaires mondiales Canada, le déploiement militaire russe fait craindre une invasion en Ukraine. Mardi, la Russie a lancé de nouvelles manœuvres militaires avec quelque 6000 soldats, avions de chasse et bombardiers près de la frontière ukrainienne .