•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

La fin des tests PCR à la frontière et le variant Omicron

Y a pas deux matins pareils, Ici première
Rattrapage du mardi 30 novembre 2021

La fin des tests PCR à la frontière et le variant Omicron

Le variant Omicron et la fin des tests PCR à la frontière

Des voitures font la file pour franchir la frontière vers les États-Unis.
Les Canadiens qui quittent le pays pour moins de 72 heures n'auront plus à présenter un test négatif de dépistage aux frontières canadiennes à compter du 30 novembre.PHOTO : La Presse canadienne / Lars Hagberg
Y a pas deux matins pareils, Ici première
Y a pas deux matins pareilsPublié le 30 novembre 2021

Nimâ Machouf est catégorique. L'épidémiologiste et chargée de cours en santé publique à l'Université de Montréal affirme que l'abolition des tests PCR à la frontière pour les courts séjours à l'étranger est préoccupante. « Omicron ou pas, c'est une mauvaise décision », déclare-t-elle au micro de Nicolas Haddad.

Elle rappelle qu’il y a un nombre de cas élevé de COVID-19 aux États-Unis. Nimâ Machouf indique également que l’on a encore peu d’informations au sujet du variant Omicron.

Normalement, quand il y a des nouveaux variants qui surgissent qu'on craint parce qu’on ne sait pas leur nature, il faut être plus prudents, remarque-t-elle.

« Cette mesure-là va exactement à l’encontre de la prudence. »

— Une citation de  Nimâ Machouf, épidémiologiste et chargée de cours en santé publique à l'Université de Montréal