•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le travail de préparation mentale des athlètes olympiques

Y a pas deux matins pareils, Ici première
Rattrapage du lundi 26 juillet 2021

Le travail de préparation mentale des athlètes olympiques

Le succès, tel qu’expliqué par le préparateur mental de Jessica Klimkait

Jessica Klimkait se tenant droite avant son prochain combat.
Jessica Klimkait se tenant droite.PHOTO : afp via getty images / JACK GUEZ
Y a pas deux matins pareils, Ici première
Y a pas deux matins pareilsPublié le 26 juillet 2021

Si l'on valorise beaucoup les exploits physiques lors des Jeux olympiques, l'aspect mental joue un rôle central dans le succès d'un athlète. Jean François Ménard, entraîneur spécialisé en préparation mentale, en sait quelque chose. Il s'occupe actuellement de dix athlètes aux Jeux de Tokyo, dont la judoka Jessica Klimkait, de Whitby, qui a décroché une médaille de bronze, devenant ainsi la première médaillée olympique féminine en judo canadien de l'histoire du pays.

Le conférencier et auteur du livre L'olympien au bureau explique qu’un athlète qui se prépare pour les Jeux olympiques doit évidemment être prêt physiquement et techniquement. Toutefois, selon M. Ménard, l’athlète d’élite doit aussi pouvoir gérer la pression et mettre son attention sur les bonnes choses au bon moment.

« Le cerveau c’est le moteur de la performance. »

—  Jean François Ménard, entraîneur spécialisé en préparation mentale

Il admet que le défi de préparation était d’autant plus grand pour ces jeux en raison des bouleversements provoqués par la pandémie de la COVID-19.