•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 6 mai 2021

« Les Indes galantes » un film présenté au festival Hot Docs

Les Indes galantes à Hot Docs : le film d'un opéra-ballet à la croisée de deux univers

Publié le 6 mai 2021
Une scène est éclairée en rouge, deux danseurs sont allongés, entourés par d'autres danseurs figurant une foule en colère.
Les Indes galantes, un film de Philippe Béziat est présenté au festival Hot Docs 2021PHOTO : Festival international du documentaire canadien Hot Docs

L'Opéra Bastille, à Paris, a vu, à l'automne 2019, une création hors de l'ordinaire : le metteur en scène Clément Cogitore et la chorégraphe Bintou Dembélé ont fait le pari fou de monter Les Indes galantes, l'opéra-ballet de Jean-Philppe Rameau, en le réinterprétant pour lui donner tous son sens dans une vision contemporaine. Le cinéaste Philippe Béziat a capté cette aventure.

Dans cette version des Indes Galantes, le dialogue s'installe entre la musique, le chant lyrique et la danse urbaine avec une troupe de 30 danseurs de hip hop - de tous les styles : krump, popping, flexing, voguing, break etc.

Philippe Béziat, réalisateur de films d’opéra, grand connaisseur de musique et du monde de la scène, a filmé tout le processus de création, du casting à la première représentation.

En plus d'offrir la beauté des images et le récit presque quotidien d'un processus de création, le film pose, comme l'opéra qu'il relate, des questions profondes et importantes sur les stéréotypes, l’appartenance et le chemin à parcourir pour que deux univers se rencontrent, tant sur scène que dans nos esprits.