•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 30 avril 2021

Rencontre avec Brian Blain, musicien de blues

De Sherbrooke à Toronto, Brian Blain, grande figure du blues canadien

Publié le 30 avril 2021
Portrait de Brian Blain, il porte un chapeau et joue de la guitare.
Le musicien de blues Brian Blain.PHOTO : avec l'autorisation de Brian Blain

À l'occasion de la Journée internationale du jazz, nous avons rencontré Brian Blain, musicien de blues originaire de Sherbrooke et Torontois depuis plus de 30 ans.

Musicien depuis six décennies, Brian Blain compose, écrit et joue son blues unique, sans fioritures, juste les bons accords et une bonne histoire!

Après des débuts à Sherbrooke dans les années 1960, Brian Blain arrive à Toronto en 1990 et, depuis 31 ans, il est une figure incontournable de la scène musicale torontoise.

« Moi, je n'aime pas que le blues, j'adore toutes sortes de musiques alors quand je suis arrivé à Toronto, c'était comme wow! C'était incroyable. Dans le temps, il y avait 30 ou 40 clubs qui faisaient juste du blues. Mais, à part ça, la musique du monde et toutes les découvertes que j'ai fait ici, c'était incroyable! »

—  Brian Blain, musicien

C'est avec humour et avec un esprit ouvert et curieux que Brian aborde la musique, la nouveauté et la vie en général! Interessé depuis toujours par la technologie, Brian Blain aime aussi composer de la musique électronique. Tel Stradivarius, il est même en train d'inventer un instrument!

Fidèle à sa langue maternelle, Brian inclut toujours une chanson en français dans ses albums. Dans son dernier album, I'm Not Fifty Anymore, figure le titre Good-bye Sherbrooke/ Le Blues des cantons, très certainement inspiré de faits réels!

Couverture de l'album. Brian Blain est assis souriant, il porte un chapeau noir et tient une guitare métallique.

Le dernier album de Brian Blain, « I'm not fifty anymore »

Margaret Mulligan

Malgré la pandémie et l'incertitude de la période actuelle pour les musiciens, Brian Blain continue à transmettre aux jeunes l'amour de la musique, même par Zoom s'il le faut. Il conseille même à ceux qui voudraient apprendre à jouer d'un instrument de faire appel à la technologie pour prendre des cours à distance et ainsi soutenir les musiciens qui souffrent de la pandémie.

« Je ne sais pas quand ça va revenir [...] Un musicien veut juste partager ses idées, sa poésie et, du côté émotionnel, veut être capable de toucher un auditoire. Et maintenant c'est rendu que c'est sur Zoom! »

—  Brian Blain, musicien

Brian Blain a toujours travaillé à la promotion du blues canadien et a reçu en 2020 le Maple Blues Award, un prix pour l'ensemble de ses réalisations.

Très impliqué dans la Toronto Blues Society, Brian est le rédacteur en chef de l'infolettre de l'organisation. Il a aussi un blog, le  (Nouvelle fenêtre)Toronto Blues Diary (Nouvelle fenêtre).