•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 1 avril 2021

Témoignage  :  vivre avec une enfant qui a le cancer

Témoignage  :  vivre avec une enfant qui a le cancer en temps de pandémie

Publié le 1 avril 2021
Une petite fille dans son lit d'hôpital fait signe de bien aller avec un pouce levé vers le haut.
Jasmyne lutte contre un cancer de stade 4.PHOTO : Go Fund Me

La petite Jasmyne, 5 ans, allait commencer l’école quand ses mères ont appris qu'elle souffrait d'un neuroblastome de stade 4. Les choses se sont compliquées et elle doit maintenant subir des traitements de greffe de cellules souches disponibles seulement à l'Hôpital SickKids à Toronto, où elle est accompagnée d’une de ses mères. Sa mère, Maryele Gauthier est restée à Ottawa avec le reste de la famille. Au micro de Marjorie April, elle a partagé l’histoire de Jasmyne et a parlé des difficultés exacerbées par la pandémie. Le manque de personnel et de services francophones à l'hôpital est une difficulté supplémentaire pour la petite Jasmyne, qui ne parle que le français.

« On voit une grosse différence quand les infirmières francos sont attitrées par elle parce qu'elle peut interagir. Ils ont des programmes incroyables, mais tous les programmes sont en anglais. »

—  Maryele Gauthier, mère de Jasmyne

Maryele Gauthier a ajouté que cette barrière linguistique est une difficulté de plus pour sa conjointe, Alice, qui a accompagné Jasmyne à l'hôpital. Elle doit être présente en tout temps pour traduire, et ne peut pas profiter de ces programmes pour prendre un répit comme les autres parents le font.

La famille a créé une campagne de sociofinancement sur le site GoFundme pour pouvoir aider à supporter leurs coûts. Vous pouvez y accéder ici (Nouvelle fenêtre).