•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 19 mars 2021

L'année de pandémie d'une chirurgienne-oncologue à Sunnybrook

Une chirurgienne-oncologue témoigne des effets de la pandémie sur les patients atteints de cancer

Publié le 19 mars 2021
La Dre Julie-Hallet, chirurgienne-oncologue à l'Hôpital Sunnybrook, dans une salle d'opération
La Dre Julie-Hallet, chirurgienne-oncologue à l'Hôpital Sunnybrook, à TorontoPHOTO : Avec l'aimable autorisation de la Dre Julie Hallet / Nation Wong Photography

La Dre Julie Hallet est chirurgienne-oncologue à l'Hôpital Sunnybrook à Toronto. Elle n'a pas travaillé dans un département consacré à la COVID-19, mais son quotidien a évidemment été bouleversé par la crise sanitaire. Au micro d'Olivier Mercure, la Dre Hallet énonce les répercussions de la pandémie sur les patients atteints de cancer et en attente d'un diagnostic.

« En mars dernier, il y a eu des coupes drastiques en salles d’opération, [...] mais personne n’avait pu imaginer l’ampleur que ça allait prendre. [...] Il y a eu une réduction de 60% des chirurgies pour cancer lors de la première vague [en Ontario]. »

—  Dre Julie Hallet, chirurgienne-oncologue à l'Hôpital Sunnybrook et professeure adjointe en médecine à l'Université de Toronto