•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 12 février 2021

Les bénévoles ont-ils été sous-utilisés depuis le début de la pandémie?

Le bénévolat aurait pu mieux servir le Canada durant la pandémie, selon une experte

Publié le 12 février 2021
Des employées et bénévoles organisent des denrées dans une banque alimentaire.
Des bénévoles reçoivent les dons dans une banque alimentairePHOTO : Radio-Canada / Matéo Garcia-Tremblay

« Il n'y a pas eu d'effort concerté pour activer le potentiel des bénévoles dans notre réponse à la pandémie », commente la Dre Michelle Nelson, chercheuse à l'Institut de Recherche Lunenfeld-Tanenbaum qui s'intéresse à l'utilisation des bénévoles durant les crises.

Selon la chercheuse, il y a peu de preuves qui démontrent que la planification pour les bénévoles, telle que décrite dans le document Préparation du Canada en cas de grippe pandémique et dans le rapport de 2007 du Vérificateur-général de l’Ontario a été respectée.

Le guide Préparation du Canada en cas de grippe pandémique prévoit que les organismes bénévoles soient appelés à participer à la planification et aux exercices à toutes les étapes des soins, tandis que le rapport de 2007 du Vérificateur-général de l’Ontario avait noté l’absence d’une surveillance rigoureuse de la planification locale qui risquait de ne pas assurer une dotation adéquate en professionnels de la santé pour intervenir de façon efficace en cas d’éclosion d’une maladie infectieuse.

Plusieurs hôpitaux ont suspendu leur programme de bénévolat, rapporte l’organisme Volunteer Toronto, ce qui s’était également produit lors de la crise du SRAS, en 2003. À l’Hôpital Humber River, près de 75% des bénévoles sont à la maison, indique la responsable des services bénévoles, Louisa Ceci.

Une occasion de repenser le bénévolat

Un nombre important de bénévoles à l’Hôpital Humber River sont des personnes plus âgées et Louisa Ceci ne sait pas encore combien de personnes accepteront de revenir à l’hôpital au cours des prochains mois. 70% des bénévoles à l’hôpital actuellement sont âgés de moins de 30 ans.

C’est une occasion d’aller de l’avant d’une façon différente. Si vous devez ramener des centaines de personnes, comment fait-on pour répondre aux besoins de la population et combler les lacunes qu’on a découvert lorsqu’ils n’étaient pas là? se demande la Dre Michelle Nelson.