•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 28 janvier 2021

Le Six de Toronto :  une nouvelle équipe féminine professionnelle de hockey

Hockey féminin professionnel : « On veut juste un salaire équitable »

Publié le 28 janvier 2021
Sarah-Ève Coutu-Godbout, une joueuse de hockey, manipule la rondelle sur la patinoire.
Sarah-Ève Coutu-Godbout a été repêchée par la formation torontoise en mai dernier, à sa sortie des rangs universitaires américains.PHOTO : Photo offerte par Kasumi Kobo

L'attaquante Sarah-Ève Coutu-Godbout du Six de Toronto, équipe de la Ligue nationale de hockey féminin, nous parle de la saison écourtée qui se déroule dans une bulle à Lake Placid, dans l'État de New York.

Comme ses coéquipières, Sarah-Ève Coutu-Godbout doit avoir un autre emploi, en plus de jouer au hockey, contrairement à ses confrères masculins de la LNH. L’athlète de 23 ans joue par passion, mais elle garde espoir que les choses changeront pour les prochaines générations.

Nous, on ne demande pas des millions, dit-elle. On veut juste un salaire équitable, qu’on puisse vivre de ça. Elle remarque déjà que les médias s’intéressent de plus en plus au hockey féminin. Je vois qu’il y a plus de médias sur les réseaux sociaux qui commencent à mettre des highlights de nos matchs. Ça fait du bien.

Au terme de ses cinq matchs, le Toronto Six prendra part à un tournoi à la ronde. Les quatre meilleures équipes participeront aux demi-finales, qui auront lieu le 4 février. La finale de la coupe Isobel aura lieu le lendemain.