•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Mois national de l'histoire autochtone

Y a pas deux matins pareils, Ici première
Rattrapage du mercredi 24 juin 2020

Mois national de l'histoire autochtone

L'importance d'enseigner les perspectives autochtones

Selfie de la chanteuse Elisapie Isaac.
À l’occasion de Journée nationale des peuples autochtones, l'auteure-compositrice-interprète Elisapie Isaac a lancé un appel à l'ouverture envers les peuples autochtones.PHOTO : Gracieuseté Elisapie
Y a pas deux matins pareils, Ici première
Y a pas deux matins pareilsPublié le 24 juin 2020

À l'occasion de Journée nationale des peuples autochtones, l'auteure-compositrice-interprète Elisapie Isaac a lancé un appel à l'ouverture envers les peuples autochtones.

Tammy Restoule DesOrmeaux, membre de la Première Nation de Dokis, enseignante et candidate au doctorat en éducation autochtone estime qu’il est important d’enseigner l’histoire et les perspectives autochtones dans les écoles canadiennes.

« On a encore du chemin à faire, mais on a déjà 50 % du chemin de fait.  »

— Une citation de  Tammy Restoule DesOrmeaux, membre de la Première Nation de Dokis

Elle explique que malgré les révisions faites aux curriculums d'études sociales et d’histoire de l’Ontario aux niveaux primaires et secondaires depuis 2018, il reste tout de même des manques à combler.