•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matin pareils
Y a pas deux matin pareils
Audio fil du vendredi 11 mai 2018

La tournée des musées de l'Ontario : le musée Billy Bishop

La tournée des musées de l'Ontario : le Musée Billy Bishop à Owen Sound

Publié le 11 mai 2018
La maison vue de l'extérieur. Un drapeau de l'Aviation royale du Canada flotte devant.
La maison de William Avery « Billy » Bishop est aujourd'hui un muséePHOTO : Avec l'aimable autorisation du Musée Billy Bishop

Le Musée Billy Bishop est la maison de la famille Bishop bâtie en 1884 où est né le célèbre pilote canadien William Avery « Billy » Bishop. Il présente des objets et des meubles ayant appartenu à cette famille.

Un texte d'Isabelle Gobeil

L’histoire du pilote canadien William Avery « Billy » Bishop est unique.

Il est considéré comme le plus grand as de l'aviation canadienne. Il compte plus de 72 victoires à son actif. Le statut d’« as » est accordé au bout de cinq victoires en combat aérien. C’est en référence au nombre de signes sur la carte à jouer « as ».

Billy Bishop est entré au Collège militaire royal du Canada, un peu avant l’éclatement de la Première Guerre mondiale.

Les maquettes des avions Nieuport 17 et le S.E.5. Un portrait et un costume du pilote canadien William Avery «Billy» Bishop.

Radio-Canada / Isabelle Gobeil

Dès le début du conflit, il a plutôt choisi de joindre les forces britanniques en tant que lieutenant de la cavalerie. Mais être à dos de cheval l’ennuyait plus que tout autre chose. Il demanda donc à être muté au Royal Flying Corps (RFC) en 1915.

Il apprend donc à piloter. Il se joint en mars 1917 aux escadrons actifs au front.

Aux commandes de son appareil, il est redoutable. Dès la fin mars, il abat son premier avion ennemi. En cinq mois, il a déjà 47 victoires aériennes homologuées.

Plus tard au printemps 1918, il remporte 25 victoires supplémentaires en 12 jours, avec une moyenne de 2 avions par jour.

La Croix de Victoria

Billy Bishop est le tout premier Canadien à avoir reçu la Croix de Victoria, pour ses exploits du 2 juin 1917.

Ce jour-là alors qu’il volait en solo, à plusieurs milles derrière les lignes ennemies, il est resté à tournoyer au-dessus d'un aérodrome allemand pour attaquer les avions qui essayaient de décoller. Il abat trois appareils et en oblige un autre à atterrir, avant de regagner sa base à bord de son avion Nieuport Scout.

La maison de la famille Bishop

J’ai un penchant pour l’aviation. Cela me faisait plaisir d’aller visiter la maison à Owen Sound où est né Billy Bishop le 8 février 1894 et où il a grandi.

Une photo de Billy Bishop enfant

Radio-Canada / Isabelle Gobeil

La maison bâtie en 1884 se tient encore fièrement debout. Après avoir abrité plusieurs générations de la famille Bishop, elle a été convertie en musée.

Elle a conservé son style victorien de l’époque. La plupart des meubles et objets présentés ont justement appartenu à un moment ou un autre à la lignée des Bishop.

Photos de famille au Musée Billy Bishop

Radio-Canada / Isabelle Gobeil

Les murs sont tapissés de photos de famille et des albums photo reposent sur de petites tables. Beaucoup de panneaux explicatifs sont aussi accrochés aux murs retraçant ses études et sa carrière militaire prodigieuse.

On peut y observer des reproductions de quelques-unes des nombreuses décorations qu’il a reçues.

Les panneaux explicatifs sur la vie du pilote Billy Bishop

Radio-Canada / Isabelle Gobeil

On y voit une des tenues militaires ainsi que deux modèles réduits des avions qui ont fait sa renommée : le Nieuport 17 et le S.E.5.

Le bureau de travail

Un des objets que l'on peut voir est son bureau de travail en bois massif. Il l'avait fait fabriquer alors qu’il vivait en Angleterre. C’est un meuble qu’il a déménagé au Canada lors de son retour avec sa famille.

Après son décès, son épouse Margaret (qui était la petite fille du fondateur des Magasins Eaton, Thimothy Eaton) s’est remariée. Elle s’est installée aux Bermudes avec son nouveau mari et le bureau a suivi.

Le fils de son second mari a conservé le bureau lorsqu’il était juge à Toronto. Ce dernier est décédé en 2017. Sa succession a cru bon de rapporter le bureau là où est célébrée la vie de Billy Bishop, dans la maison où il est né.

La salle à manger et les chambres de la maison

La salle à manger rend hommage davantage à la famille au complet plutôt qu’à Billy Bishop seulement. Aux murs, les photos des membres de la famille Bishop et des pièces d’argenterie sont présentées. Le portrait de la grand-mère n’a jamais cessé d’être au mur.

À l’étage, les chambres ont été transformées en galeries où un thème en particulier est mis de l’avant dans chacune des pièces.

La combinaison que portaient les pilotes pendant la Première Guerre mondiale.

Radio-Canada / Isabelle Gobeil

On peut y voir plusieurs modèles réduits d’avions et une combinaison que portaient les pilotes durant la Première Guerre mondiale. Cela ressemble plutôt à un ensemble de scaphandriers.

Il faut savoir que les habitacles des avions étaient ouverts dans les airs. Avec les grandes vitesses, on comprend que ce genre de tenue était approprié.