•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matin pareils
Y a pas deux matin pareils
Rattrapage du vendredi 11 juin 2021

Les Bouchardises  :  l'engouement pour les desserts glacés

Les secrets d’un bon dessert glacé

Publié le 11 juin 2021
Une assiette blanche remplie de desserts glacés trempés dans du chocolat.
La cheffe torontoise Doris Fin a créé les « Fincicles », sa version végane d'un dessert glacé.PHOTO : Avec l'autorisation de Doris Fin

Les produits laitiers ne sont pas forcément nécessaires au succès d'une gourmandise glacée. C'est ce qu'a constaté Jonathan Bouchard en parlant avec la cheffe torontoise Doris Fin et avec la propriétaire de Papaya Pops, à Chelmsford, Roxanne Langemann.

Obtenir le parfait dessert glacé est une question de texture.

Doris Fin s’est inspirée du régime crudivore pour développer ses Fincicles, sa réponse végétalienne aux barres de crème glacée. Ainsi, son produit a une texture crémeuse grâce à un mélange émulsifié de graines de tournesol, de beurre de noix de coco et de sirop d’érable.

Le résultat est savoureux et compte un atout inespéré : le produit ne fond pas. Les gens m’ont dit qu’ils ont aimé le produit encore plus, car ils pouvaient être au soleil et le produit ne fondait pas et ils ne se salissaient pas, raconte-t-elle.

De son côté, Roxanne Langemann obtient la texture crémeuse de ses sucettes glacées à l’aide de bananes, de graines de chia et de lait de coco.

Des sucettes glacées faits à partir de vrais fruits.

Roxanne Langemann prépare la plupart de ses sucettes glacées avec des fruits frais, du lait de coco et du sirop d'érable.

Avec l'autorisation de Roxanne Langemann

Des ingrédients de choix

Les parfums et les saveurs jouent sont aussi des composantes importantes de tout dessert glacé.

Roxanne Langemann utilise, quand c’est possible, des produits locaux de saison. La propriétaire de Papaya Pops n’a pas toujours besoin de chercher trop loin pour ses ingrédients. Elle a récemment obtenu une grande quantité de rhubarbe grâce à la communauté.

Le monde m’en apporte. Ils en trouvent dans leur cour. On fait un échange contre des pops glacés. Des fois, je le paye, des fois c’est gratuit. La communauté, c’est important, affirme-t-elle.

Doris Fin a aussi recours à des produits saisonniers. La cheffe mise pour sa part sur des produits artisanaux et responsables pour confectionner ses Fincicles. Ainsi, elle utilise notamment les gousses de vanille de Vanilla & Spice et le chocolat de ChocoSol, deux entreprises torontoises.

Que ce soit dans la région de Toronto ou dans le Grand Sudbury, les deux femmes ont remarqué un grand engouement pour leurs produits. Selon elles, les gens veulent encourager l’entrepreneuriat local et sont friands de produits de qualité.