•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les Bouchardises  :  la marmelade

Y a pas deux matins pareils, Ici première
Rattrapage du jeudi 4 février 2021

Les Bouchardises  :  la marmelade

Les secrets d’une marmelade réussie

Un pot de marmelade entouré d'oranges.
La préparation de la marmelade n'est pas forcément difficile, mais exige de l'organisation.PHOTO : getty images/istockphoto / natashamam
Y a pas deux matins pareils, Ici première
Y a pas deux matins pareilsPublié le 4 février 2021

CHRONIQUE | L'auteur britannique D.H. Lawrence a écrit « Je me sentais mal, donc j'ai fait de la marmelade. C'est impressionnant de constater le bien que ça peut faire que de hacher une orange et nettoyer le plancher. » À l'instar de l'écrivain, la chef pâtissière et instructrice en conservation d'aliments, Camilla Wynne apprécie l'aspect méditatif de la préparation de ce condiment à base d'agrumes à la fois amère et sucrée, Elle explique pourquoi au micro de Jonathan Bouchard.

Comme pour toutes les conserves faites maison, j’ai la satisfaction d’un processus de transformation d’un fruit en marmelade, affirme-t-elle.

Camilla Wynne note que la pâtisserie a un côté éphémère. Il y a donc, selon elle, quelque chose de magique quand on a un pot qui dure longtemps dans le garde-manger.

L’orange de Séville

La plupart des agrumes peuvent être transformés en marmelade. Cependant, l’orange de Séville se démarque particulièrement en raison de son amertume et acidité. Sa pelure est riche en pectine, ce qui permet une belle gélification.

Camilla Wynne prépare de la marmelade.

Camilla Wynne partage ses trucs pour bien réussir sa marmelade.

Valeria Bismar

La marmelade, une étape à la fois.

La marmelade ne se fait pas en une seule soirée. Il s’agit de diviser le tout en étapes. Camilla Wynne rappelle qu’il faut ramollir les fruits en les faisant bouillir entiers et les laisser reposer toute une nuit ou encore les trancher les laisser tremper toute la nuit dans un bol d’eau.

Camilla Wynne n’aime pas utiliser le thermomètre pour vérifier la cuisson de la marmelade. Elle préfère plutôt avoir recours au test de l’assiette gelée.

Ainsi, quand on dépose un peu de marmelade sur une assiette sortie du congélateur et que l’on remarque des petites rides, cela veut dire qu’elle est prête !

La préparation de la marmelade exige de l’observation et un peu de patience. C’est un processus méditatif, bon pour la santé mentale, croit Camilla Wynne.