•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Y a pas deux matins pareils, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 25 février 2021

Capsule Votre santé expliquée :  Les causes de la fatigue chronique

Quelles sont les causes de la fatigue chronique?

Publié le 25 février 2021
Une femme se tient la tête entre les mains.
Environ 400 000 Canadiens seraient touchés par la fatigue chronique, la majorité des adultes entre 30 et 50 ans, surtout des femmes.PHOTO : iStock

CHRONIQUE | La spécialiste de médecine familiale et communautaire, la Dre Katherine Rouleau, donne ses conseils sur l'identification et le diagnostic de la fatigue chronique.

Ces gens-là, ont une fatigue qui empire qui est physique, qui est mentale et qui ne s’améliore pas avec le repos, dit la docteur Rouleau d’entrée de jeu sur le syndrome de la fatigue chronique. C’est un syndrome qui n'est pas complètement compris et expliqué, ajoute-t-elle.

Mais les causes de la fatigue pour la population en général, sont souvent tout autres, selon la spécialiste. Beaucoup plus communément et particulièrement en ces temps de COVID, ce sont des causes beaucoup plus subtiles, et là je parle du stress, et des petites choses comme l’incertitude.

Elle ajoute qu’il ne faut pas sous-estimer l’impact sur la santé mentale de l’effort intellectuel constant pour tenter de s’adapter à un monde qui change tout le temps et qui est incertain.

L’impact de la pandémie, la Dre Rouleau le sent chez ses patients. Ça cause un fardeau psychologique important qui s’exprime en terme de fatigue [...] J’entends souvent je ne comprends pas pourquoi je suis si fatiguée. Je suis assise à mon bureau, je n'ai même plus besoin d’aller prendre le métro et l’autobus et je suis épuisée..’’.

Cette combinaison de sédentarité et d’incertitude peut provoquer de la fatigue, selon la spécialiste. Mais les causes peuvent aussi être l’anémie, la glande thyroïde, l’alimentation, l’alcool ou la dépression. Et c’est un grand défi parce qu’il y a beaucoup de gens qui préfèrent ne pas avouer être déprimés. C’est très très commun [...] et c’est plus facile de dire qu’on est fatigué dans notre société que de dire qu’on est déprimé, observe La Dre Rouleau.

Toutes ces causes possibles de la fatigue ont des solutions potentielles, avance-t-elle. Ce n’est pas la fin du monde, la fatigue chronique. Ça se traite, ça se gère, et ça vaut absolument la peine d’en parler avec son médecin, même en ces temps de pandémie. Et peut-être surtout en ces temps de pandémie.