•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Un Sherbrookois qui enseigne en Suède en lice pour un prix de l'UNESCO

Vivement le retour, ICI Première
Rattrapage du mercredi 15 septembre 2021

Un Sherbrookois qui enseigne en Suède en lice pour un prix de l'UNESCO

Un Sherbrookois enseignant en Suède est en lice pour un prix de l'UNESCO

Gros plan de Philippe Longchamps
Le Sherbrookois d'origine Philippe Longchamps habite la Suède depuis 18 ans.PHOTO : Facebook / Philippe Longchamps
Vivement le retour, ICI Première
Vivement le retourPublié le 15 septembre 2021

Un enseignant originaire de Sherbrooke se trouve sur la courte liste pour être élu meilleur enseignant du monde. Philippe Longchamps, qui enseigne la géographie et la technologie à l'École bilingue Montessori de Lund, en Suède, figure parmi les 50 finalistes du Global Teacher Prize.

Philippe Longchamps est également chef d’équipe à l'École Montessori, et directeur d’outre-mer de la Société Internationale pour l'avancée des STEAM (science, technology, engineering, arts and math), une approche pédagogique favorisant l'intégration des sciences et de la technologie et des arts à l'école.

Il n'en est d'ailleurs pas à ses premiers honneurs, puisqu'il a déjà été nommé enseignant de l'année en Suède en 2020.

C'est la première fois qu'un immigrant recevait ce prix ici en Suède! raconte-t-il.

Un prix d'un million de dollars

Le Global Teacher Prize est décerné chaque année par la Fondation Varkey. Il souligne la contribution exceptionnelle d’un enseignant ou d’une enseignante et met en valeur leur rôle dans la société. Les 50 finalistes sont choisis parmi une liste de 8000 nominations et candidatures provenant de 121 pays. Le prix est assorti d'une bourse d'un million de dollars américains.

Philippe Longchamps se dit honoré de compter parmi les finalistes.

« J'ai eu la surprise d'être parmi le top 50. Je n'en reviens pas encore. C'est tout un honneur. »

—  Philippe Longchamps, finaliste pour le Global Teacher Prize

Selon le Sherbrookois, la clé de l’enseignement passe par une approche multidisciplinaire. Il estime que c'est ce qu'il retrouve à l’École Montessori, où il enseigne à ses élèves en anglais, avec des livres en suédois. L'établissement scolaire offre aussi un profil français. Philippe Longchamps explique que la maîtrise de plusieurs langues est favorisée en Suède et son approche éducative est en adéquation avec cette philosophie.

En Suède, toutes les écoles privées comme publiques sont financées par l'État. Les parents n'ont pas à payer pour inscrire leurs enfants dans une école privée avec des approches éducatives alternatives. Les élèves sont évalués selon une courbe de progression et non sur des notes quantitatives. L'évaluation des élèves est ainsi basée sur une note qualitative.

Philippe Longchamps estime que l'enseignement est le travail le plus important au monde parce que les enseignants préparent la prochaine génération à devenir des citoyens productifs, capables de résoudre les problèmes de l'avenir.

Moi, quand j'ai une classe devant moi, c'est comme si je semais des graines et que j'attendais que ça porte ses fruits, souligne-t-il.

Une enseignante canadienne a par ailleurs remporté ce prix en 2019. Maggie MacDonnell, qui enseignait à Salluit, au Nunavik, avait reçu les grands honneurs pour avoir fait la promotion d'un mode de vie sain au sein de la communauté.