•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Vivement le retour, ICI Première
Vivement le retour, ICI Première
Rattrapage du mercredi 21 juillet 2021

Hautes herbes en guise de pelouse :  Larry Hodgson, le jardinier paresseux

Le jardinier paresseux vante les vertus des terrains de fleurs sauvages

Publié le 21 juillet 2021
Des fleurs sauvages poussent sur le terrain d'un couple de Masham.
« Nous avons décidé de ne plus couper l'herbe » explique Jazmine Maisonneuve.PHOTO : Radio-Canada / Stu Mills

Le « terroriste de pelouse » Dany Baillargeon n'est pas le premier à faire de la dissidence et à laisser pousser des fleurs sauvages sur son terrain. Cette approche est depuis très longtemps vantée et adoptée par de nombreux horticulteurs, dont Larry Hodgson, le jardinier paresseux. De nombreux spécialistes incitent les gens à délaisser le traditionnel gazon au profit d'un aménagement plus près de la nature. La pépinière rustique, un producteur de plantes indigènes ayant pignon sur rue depuis 24 ans, en fait la promotion, tout comme Nouveaux Voisins, un organisme sans but lucratif de Montréal. La Fondation David-Suzuki prône aussi la fin du gazon au profit d'espaces verts, mieux adaptés aux changements climatiques. Mais le précurseur demeure Larry Hodgson, qui explique pourquoi tous devraient adopter cette approche.

Un gros plan sur une fleur de pissenlit.

Comme la fleur de lilas, du pommier et du sureau rouge, la fleur de pissenlit est comestible et est délicieuse en boisson.

Roger Larivière

On est capable d'avoir un beau terrain sans passer tout son temps à couper le gazon.


Le travail, c'est juste la première année, après, c'est un peu de ménage chaque année.


Une multitude fleurs sauvages à l'avant d'une résidence.

Le terrain en façade de la résidence de Dany Baillargeon est rempli de fleurs sauvages.

Radio-Canada / Thomas Deshaies

À mon point de vue, votre terrain vous appartient, vous devez avoir le droit de faire ce que vous voulez.


Contrairement à mon voisin qui a du gazon, quand il fait chaud, moi je suis bien, je suis à l'ombre.