•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Vivement le retour, ICI Première
Vivement le retour, ICI Première
Rattrapage du mardi 20 juillet 2021

Mise en garde :  cas inhabituels d’infections transmises par les tiques à Bromont

Morsures de tiques : six cas d’anaplasmose à Bromont

Publié le 20 juillet 2021
Photo d'une tique non datée des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).
La Dre Katherine Rouleau offre des conseils pour savoir comment se protéger des tiques et éviter d'attraper la maladie de Lyme.PHOTO : The Associated Press / James Gathany

Six cas d'anaplasmose, une maladie causée par une bactérie transmise par les tiques à pattes noires, ont été détectés à Bromont au cours des dernières semaines. L'infectiologue au CIUSSS de l'Estrie CHUS Philippe Martin était à Vivement le retour pour expliquer le phénomène.

La bactérie derrière l'anaplasmose est transmise par la même tique qui transmet la maladie de lyme, explique le médecin. Il y a beaucoup de choses qui se ressemblent dans ces deux bactéries-là.

Elle entraîne ainsi des symptômes similaires à ceux de la maladie de lyme : de la fièvre, mal filer, des douleurs partout dans les jours qui suivent la morsure de tique [...] Ce qui est différent, c’est qu’elle ne fait pas d’atteinte sur la peau. Elle n’entraîne donc pas la rougeur typiquement associée à la maladie de lyme.

De plus, la bactérie ne semble pas avoir d’effets à long terme.

« Avec l’anaplasmose, bien que ça peut être sévère, dans le sens qu’on peut nécessiter une hospitalisation ou même des soins intensifs, surtout pour des gens qui auraient un système immunitaire un peu plus bas, elle ne fait pas de complications, d’atteintes neurologiques, comme la paralysie qu’on voit avec la maladie de lyme, ou l’atteinte articulaire ou du coeur »

—  Philippe Martin, infectiologue au CIUSSS de l’Estrie-CHUS

L’anaplasmose peut cependant se transmettre plus rapidement que la maladie de lyme, remarque le médecin. La maladie de lyme, il faut attendre au moins 24 h pour que la tique ait le temps de transmettre la bactérie, pour l’anaplasmose, ça semble être un peu plus rapide, ça peut être après quelques heures de la morsure de tique.

La traiter… et l’éviter

La plupart du temps, les symptômes d'anaplasmose arrivent dans les 5 à 14 jours après la morsure, explique le Dr Martin. Si on ne traite pas, ça peut durer plusieurs jours de symptômes de fièvre et compagnie.

« On pense que la plupart des gens qui ont un bon système immunitaire peuvent guérir d’eux-mêmes, mais le message à retenir si vous êtes dans une région où il y a des tiques comme Bromont, et qu’on a de la fièvre, il est préférable de prendre contact avec un médecin pour qu’on puisse faire le diagnostic et le traitement. »

—  Philippe Martin, infectiologue au CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Il ne veut cependant pas que les gens prennent peur et évitent d’aller faire de l’activité physique à l’extérieur.

Moi-même, je suis un grand amateur de la nature, et c’est important de profiter de nos belles régions du Québec, dont Bromont. Mais on peut prendre quelques mesures de base pour essayer de diminuer notre risque, comme porter des vêtements longs quand on va dans les hautes herbes, appliquer du DEET si on peut, et faire une inspection de tiques, recommande le médecin.