•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La saison touristique s'annonce bien en Estrie

Vivement le retour, ICI Première
Rattrapage du mercredi 14 juillet 2021

La saison touristique s'annonce bien en Estrie

La saison touristique s'annonce bien en Estrie

Un voilier sur le lac Memphrémagog
Un voilier sur le lac MemphrémagogPHOTO : Radio-Canada / Justine Roberge
Vivement le retour, ICI Première
Vivement le retourPublié le 14 juillet 2021

Les Québécois seront beaucoup plus nombreux cette année, par rapport à l'an dernier, à prendre des vacances estivales. Plus de la moitié des vacanciers prévoient voyager au Québec. La région des Cantons-de-l'Est attire-t-elle les touristes?

L’an dernier, une bonne proportion des Québécois avaient choisi la Gaspésie. Cette année, c'est la Capitale-Nationale qui figure en tête de liste des destinations prisées.

Selon les résultats d'un sondage annuel portant sur les intentions de vacances de CAA-Québec, 83 % des Québécois vont rester au Québec. Si près du tiers des gens sondés affirment vouloir demeurer à la maison, 54 % profiteront de la belle saison pour sillonner les routes du Québec. La région des Cantons-de-l'Est occupe le troisième rang dans les destinations privilégiées. Les voyageurs optent dans l’ordre pour la région de la Capitale-Nationale (23 %), le Saguenay– Lac-Saint-Jean (16 %) et les Cantons-de-l'Est (15 %).

Selon de Tourisme Cantons-de-l'Est, le sondage mené par le CAA-Québec dit vrai. Le nombre de touristes dans la région est en hausse par rapport à l'an dernier. Cette tendance est notée dans les lieux d'hébergement et dans les attractions touristiques.

Le nombre de consultations sur le site internet de Tourisme Cantons-de-l'Est a aussi doublé par rapport à 2019, signe que la région intéresse les vacanciers.

Camping en hausse

Le camping semble avoir la cote. Il est le choix de 24 % des voyageurs. D’ailleurs, 6 % des Québécois ont fait l’achat d’une première roulotte depuis le début de la pandémie.