•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le temps d'écran chez les enfants de trois ans : entrevue avec Gabrielle Garon-Carrier

L'animatrice de Vivement le retour, Laurie Dufresne
Rattrapage du mercredi 25 mai 2022

Le temps d'écran chez les enfants de trois ans : entrevue avec Gabrielle Garon-Carrier

Les écrans chez les petits de 3 ans :  entrevue avec Gabrielle Garon-Carrier

Un enfant devant un écran d'ordinateur.
Les enfants de 3 ans et moins devraient passer au maximum une heure par jour devant un écran, selon une étude. PHOTO : iStock / jovan_epn
L'animatrice de Vivement le retour, Laurie Dufresne
Vivement le retourPublié le 25 mai 2022

Pour sa chronique scolaire, la titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la préparation à l'école de l'Université de Sherbrooke, l'inclusion des populations vulnérables et l'adaptation sociale Gabrielle Garon-Carrier revient sur une étude portant sur le temps d'écrans chez les jeunes enfants.

Selon l’American Academy of Pediatrics, les enfants de trois ans ne devraient pas être exposés aux écrans plus d’une heure par jour, indique-t-elle.

Selon elle, s’il existe des recommandations, c’est parce que l’exposition aux écrans peut affecter le développement durant l’enfance.

Un usage trop important des écrans peut amener une réduction de la qualité du sommeil, peut entraver la socialisation de l’enfant, notamment la capacité de l’enfant à se représenter ce que l’autre pense, et ça peut aussi amener des habitudes de vie plus sédentaires, explique Gabrielle Garon-Carrier.

Les parents devraient donc porter attention au temps que leurs enfants passent quotidiennement devant des écrans, soutient la chercheuse.

L’étude ne s’attarde cependant pas au contenu visionné. Ça va faire partie des prochaines études qu’on va faire, précise Mme Garon-Carrier.

Elle donne des pistes pour accompagner les enfants quand ils utilisent des écrans, afin d’utiliser ces moments pour encourager le développement personnel.

Par exemple, es-tu d’accord avec les agissements de ce personnage? Comment aurait-il pu faire autrement pour régler son problème ? Ça peut être des occasions d’apprentissage, croit-elle.