•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Vaccination obligatoire des camionneurs du transport transfrontalier

Vivement le retour, ICI Première
Rattrapage du mardi 25 janvier 2022

Vaccination obligatoire des camionneurs du transport transfrontalier

Des milliers de camionneurs vers Ottawa pour dénoncer la vaccination

Plusieurs camions et voitures vus de haut.
Plusieurs personnes se préparaient à partir, tôt dimanche matin, pour une traversée d'une partie du Canada pour protester contre la vaccination obligatoire des camionneurs. PHOTO : La Presse canadienne / Darryl Dyck
Vivement le retour, ICI Première
Vivement le retourPublié le 25 janvier 2022

Des centaines de camionneurs se dirigent ces jours-ci vers Ottawa pour contester le décret du gouvernement canadien les obligeant à être pleinement vaccinés lorsqu'ils traversent la frontière canadienne. Cette mesure, en vigueur depuis le 15 janvier, a suscité une levée de boucliers de la part des camionneurs non vaccinés de partout au pays.

Le premier convoi de camionneurs a pris la route à Delta, en Colombie-Britannique. Ce vendredi, un convoi quittera Stanstead en direction de la capitale canadienne. Selon les données publiées par l’Alliance canadienne du camionnage et l’American Trucking Association, 26 000 des 160 000 conducteurs qui traversent régulièrement la frontière canado-américaine ne sont pas pleinement vaccinés.

Des appuis et des opposants

La grogne des camionneurs semble trouver écho auprès de nombreux sympathisants. Le groupe a récolté plus de 2,6 millions de dollars, selon le site GoFundMe, pour financer cette manifestation. L'argent servira à payer le carburant, la nourriture et le logement pour tous les participants.

L’Association des camionneurs de la Saskatchewan qualifie l'obligation vaccinale de véritable gâchis. Selon Susan Ewart, la directrice générale de cette association, l'industrie pourrait perdre jusqu'à 15 % de ses conducteurs avec cette politique. Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a pour sa part qualifié la réglementation fédérale de superflue.

Les camionneurs ne bénéficent toutefois pas de l'appui de tous leurs pairs. L'Alliance canadienne du camionnage, pour sa part, dénonce ce convoi. Selon le président de cette fédération, Stefan Laskowski, les camionneurs doivent s’adapter et respecter les mesures de vaccination mises en place au Canada et aux États-Unis.

Conséquences à prévoir?

Le directeur général de l’Association du camionnage des provinces de l'Atlantique, Jean-Marc Picard, craint que la vaccination obligatoire des camionneurs ralentisse la chaîne d’approvisionnement et aggrave la pénurie de main-d’œuvre. Le transport de marchandises pourrait ainsi ralentir rapidement, ce qui pourrait mener à une pénurie de certains produits et à une augmentation des prix.

Jean-Marc Picard rappelle que les grandes entreprises de camionnage sont déjà aux prises avec des problèmes de main-d'oeuvre, et doivent laisser environ 10 % de leurs camions dans les stationnements, en raison du manque de chauffeurs.

Le terminal de Robert Transport à Sherbrooke confirme d'ailleurs qu’il a modifié certaines opérations, à la demande de certains clients, mais affirme s’adapter avec la mesure obligatoire de vaccination pour les camionneurs.

Des dirigeants d'entreprises exhortent pour leur part Ottawa à assouplir sa politique afin de soulager la chaîne d'approvisionnement avec les États-Unis, qui est congestionnée. Selon Sylvain Charlebois, professeur titulaire à la Faculté de management et d’agriculture de l’Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse, les activités tout au long de la chaîne d’approvisionnement sont affectées, mais les consommateurs continueront de trouver le nécessaire parmi un choix de produits plus restreint.

Quelques données

Quelque 30 000 camions traversent la frontière chaque jour, et transportent près de 850 millions $ de marchandises selon les chiffres de 2020 du Bureau des statistiques sur les transports (BTS) des États-Unis.